« L'expression la plus simple du nationalisme est la défense de la Terre et du Sang.
Quel homme digne de ce nom ne défendrait pas sa famille ni son habitat ?
Alors le nationalisme étend cette vision de la famille à son peuple et celui de son habitat à sa nation ! »

lundi 30 avril 2012

S.P.Q.R Skins - Samedi 12 mai 2012


Kladovest - Atmosphere (2011)


Groupe : Kladovest
Album : Atmosphere
Genre : Doom / Black Metal
Année : 2011
Pays : Ukraine
Poids : 61Mb

Titre
01 Autumn Breath (10:09)
02 Absurd (07:17)
03 The Tree (05:23)
04 Fragments Of Sky (12:24)

Durée Total : 00:31:13

Serge Ayoub - Nous, les patriotes, sommes les vrais gagnants !

Légitime Violence - Rock & Oi! (Live)

Oakenshield - Legacy (2012)


Groupe : Oakenshield
Album : Legacy
Genre : Metal Folklorique
Année : 2012
Pays : Angleterre
Poids : 98Mb

Titre
1. Northreyjar (03:33)
2. Earl Thorfinn (05:56)
3. Jorvik (04:36)
4. Mannin Veen (04:36)
5. Wen Heath (06:58)
6. Clontarf (04:37)
7. Eternal as the Earth (05:52)
8. The Raven Banner (09:05)

Durée Total : 00:45:13

Salut Public #4 (avril) est sortie


Pour achat ou abonnement

vendredi 27 avril 2012

Pierre Desproges - La démocratie

KrawallBrüder - Blut, Schweiss & keine Tränen (2012)


Groupe : KrawallBrüder
Album : Blut, Schweiss & keine Tränen
Genre : Punk / Rock / Oï
Année : 2012
Pays : Allemagne
Poids : 100Mb

Titre
01 - Intro (02:52)
02 - Morgen die Welt (04:41)
03 - Ich und Dein Leben (04:15)
04 - Soweit die Flügel tragen (06:14)
05 - Der den Du heute Freund nennst (05:06)
06 - Willst Du (05:09)
07 - Blut, Schweiss und keine Tränen (04:31)
08 - Ein neuer Tag (05:11)
09 - Solange wir wie Brüder sind (05:02)
10 - Trinker (05:46)

Durée Total : 00:48:47

Bienvenue en enfer (Lisez cela, en prévision du chaos à venir) !


L'homme qui répond aux questions ci-dessous, raconte comment lui et son clan ont survécu pendant un an dans une ville de 60 000 habitants durant l'effondrement de la Bosnie en 1992. 

Sans eau, sans électricité, sans pétrole, sans système de santé, sans protection civile, sans systèmes de distributions ou de réseaux traditionnels, ce survivant devenu par la suite survivaliste, témoigne sans détours d'une survie urbaine crue et pragmatique.

L'échange est long, et ce qui est présenté ici n'est qu'une ligne droite pouvant nous faire conscientiser certaines lacunes, ou encore remettre en cause certaines idées quant a l'effondrement de la normalité dans un univers urbain.

L'avantage de ce retour d'expérience, est qu'il est bâtit sur un questionnement purement survivaliste issu du forum "Survivalist Boards", et que l'orientation de l'entretient est donc extrêmement ciblé sur les réalités d'une survie urbaine durant un effondrement de la normalité.

Même si ce témoignage reste d'une situation extreme, il nous permet d'entrevoir certaines réalités, et de rétablir une certaine priorité au sein de nos préparations.

---------------

Je suis de Bosnie, et comme vous le savez, c'était l'enfer la bas de 1992 a 1995. Pendant 1 an, j'ai vécu et survécu dans une ville de 60 000 habitants sans électricité, sans pétrole, sans eau courante, sans services traditionnels de distribution de nourriture et de consommables, et sans aucune organisation gouvernementale.

Notre ville était encerclée par des forces armées pendant 1 an, et dans cette ville, c'était la merde. Nous n'avions pas de police ou d'armée organisée…il y avait des groupes armés, et ceux qui étaient armés défendaient leurs maisons et leurs familles. Quand tout a commencé, certains d'entre nous étaient mieux préparés que d'autres, mais la plupart des familles voisines n'avaient de la nourriture que pour quelques jours. Certains d'entre nous avaient des pistolets, et très peu étaient ceux qui avaient des AK47 et des fusils. Apres 1 ou 2 mois, les gangs ont commencés leur destruction: les hôpitaux par exemple, se sont rapidement transformés en abattoirs. Les forces de police n'étaient plus présentent, et l'absentéisme du personnel hospitalier était de plus de 80%.


J'ai eu de la chance, ma famille était large a cette époque (15 membres dans une grande maison, 6 pistolets, 3 AK47), et donc nous avons survécu…tout du moins la plupart d'entre nous.

Les Américains balançaient des MRE (Meals Ready to Eat - Rations de combat) tous les 10 jours pour aider les villes encerclées comme la notre, mais ce n'était jamais assez. Quelques maisons avaient des petits jardins potager, mais la plupart n'en avaient pas.


Apres 3 mois, les premières rumeurs de décès par famine commençaient…mais aussi les décès par exposition au froid. Nous avons démonté toutes nos portes, l'encadrement des fenêtres des maisons abandonnées, notre parquet...et j'ai aussi brûlé la totalité de nos meubles pour nous tenir chaud.

Beaucoup sont mort de maladies, surtout a cause de l'eau (2 membres de ma famille), nous buvions principalement l'eau de pluie, nous mangions du pigeon et même du rat.

La monnaie est vite devenue de la merde… 
Nous faisions du troque; pour une boite de boeuf tu pouvais avoir une fille pour quelques heures (c'est dur, mais c'était la réalité), je me rappel que la plupart des femmes qui vendaient leurs corps étaient des mères désespérées. 

Armes a feu, munitions, bougies, briquets, antibiotiques, pétrole, piles et nourriture…on se bâtaient comme des animaux pour ça. 

Dans une situation comme celle-la, tout change, et la plupart des gens deviennent des monstres…c'était moche. 
La force était dans le nombre. Si vous étiez tout seul a vivre dans une maison, ce n'était qu'une question de temps avant d'être pillé et tué…peu importe si vous étiez armé. Moi et ma famille, nous sommes prêt maintenant; je suis bien armé, j'ai un bon stock et je suis "éduqué". Ce n'est pas important ce qui va se passer; tremblement de terre, guerre, tsunami, extra-terrestres, terrorisme, pénurie, effondrement économique, émeute…l'important c'est que quelque chose va se passer ! 

De mon expérience, vous ne pouvez pas survivre seul, la force est dans le nombre, soyez proche de votre famille, préparez avec elle, choisissez vos amis sagement et préparez-vous avec eux aussi.


1- Comment vous déplaciez-vous en sécurité ? 

En fait la ville était divisée en communauté de rues. Dans ma rue (15 / 20 maisons) nous avons organisé des patrouilles (5 hommes armé chaque soirs) pour garder un oeil sur les gangs et les ennemies.

On troquait entre nous dans la rue. A 5 kilomètres il y avait une rue très organisée pour le troque, mais c'était trop dangereux de s'y rendre pendant la journée a cause des tireurs d'élite. En plus on avait plus de chance de se faire dépouiller la bas que de troquer, et je n'y suis allé que 2 fois, et seulement quand j'ai vraiment eu besoin de quelque chose de particulier et d'important (il parle principalement ici de médicaments, et notamment d'antibiotiques).

Personne n'utilisait les voitures en ville parce que les routes étaient bloquées avec des débris, ou d'autres voitures abandonnées…et le pétrole valait de l'or ! Si je devais aller quelque part c'était de nuit. Ne jamais se déplacer seul, mais jamais en groupe important non plus (2 / 3 hommes peut être). Toujours armé, très vite, et toujours dans les ombres au travers des ruines, jamais dans les rues.


Il y avait beaucoup de bandes organisées, 10 / 15 personnes, parfois 50…mais il y avait aussi des gens comme toi et moi, des pères, des grands pères, des gens bien avant la merde, qui maintenant tuais et pillais.

Il n'y avait pas vraiment de bons et de méchants…la plupart étaient entre les deux; c'est a dire prêt a tout, au bon comme au moins bon. 

2- Et le bois ? Il me semble qu'il y a beaucoup de forets autour de ta ville, pourquoi avez-vous brûlé vos meubles et vos portes ? 

Autour de ma ville il n'y a pas beaucoup de bois.
Ma ville était une très belle ville, elle ressemblait a n'importe qu'elle autre ville avec ses cinémas, ses restaurants, ses écoles, son aéroport, ses centres culturels…

Nous avions des arbres dans la ville, des parcs et des arbres fruitiers…mais tous les arbres ont été brûlé en moins de 2 mois.
Quand tu n'a pas d'électricité pour préparer la nourriture et te chauffer, tu brules ce que tu as sous la main; tes meubles, tes portes, ton parquet (et ça brule vite ce bois la !).

Nous n'avions pas de banlieue et de fermiers. Dans les banlieues c'était l'ennemie, et nous étions encerclés. Et dans la ville, tu ne savais pas qui était ton ennemi.

3- Quelles sorte de savoirs faire as-tu utilisé durant cette période? 

Tu peux imaginer que d'une certaine manière c'est le retour a l'âge de pierre !

Par exemple, j'avais une bouteille de gaz. Mais je ne l'utilisais pas pour faire chauffer ou préparer notre nourriture, c'était trop précieux ! J'ai bidouillé la bouteille pour pouvoir y attacher un tuyau pour recharger les briquets. Les briquets, ça n'a pas de prix !

Une personne m'amenait un briquet vide, je le rechargeait, et je prenais une boite de conserve ou une bougie en échange par exemple. J'espère que tu comprends mon exemple.

Aussi, je suis infirmier.
Dans ces conditions, mes connaissances étaient mon argent. Soyez éduqués et entraînés…durant un tel effondrement, tes connaissances valent de l'or si tu sais réparer certaines choses. Les objets et les stocks vont disparaitre un jours, c'est inévitable…mais tes connaissances peuvent être ta nourriture.

Je veux dire…apprends a réparer les choses; les chaussures ou les gens… Par exemple, mon voisin savait faire du pétrole pour les lampes…il n'a jamais eu faim.

4- Si tu avais 3 mois pour te préparer aujourd'hui, qu'est ce que tu ferais ? 

Si j'avais 3 mois pour me préparer ?
Hmmm…fuir a l'étranger ? (blague).

Aujourd'hui, j'ai conscience que les choses peuvent s'aggraver très très rapidement. J'ai de la nourriture, des produits pour l'hygiène, de l'énergie etc. Un approvisionnement de 6 mois.

Je vis en appartement avec une bonne sécurité. J'ai une maison avec un abris dans un village a 5 kilomètres de mon appartement, et dans cette maison j'ai encore 6 mois d'approvisionnement. Ce village est une toute petite communautés, la plupart des habitants sont préparés…ils ont apprit avec la guerre.

J'ai 4 différentes armes a feu avec 2000 munitions chacune.

J'ai un bon jardin avec la maison et des connaissances en jardinage.

Aussi, j'ai un don maintenant pour sentir la merde…tu sais, quand tout le monde autour de toi dit que tout va bien ce passer, mais que toi tu sais qu'en fait tout va s'effondrer ?

Je pense que j'ai la force de faire tout ce que je dois faire pour survivre et protéger ma famille, parce que quand tout s'effondre, soi sur, si tu n'a rien, tu vas faire des choses qui ne sont pas très jolies pour sauver tes gosses…tu veux juste survivre avec ta famille.


Survivre seul; aucune chance (c'est mon opinion), peu importe si tu es armé et préparé, au final, si tu es seul tu vas mourir, je l'ai vu...plein de fois.

 Des groupes et des familles avec énormément de préparation et de connaissances variées, c'est le mieux.

5- Quel matériel devrions-nous stocker ?

Ca dépend.
Si tu veux survivre comme un voleur, la seule chose dont tu as besoin c'est des armes et beaucoup de munitions.

A part des munitions, de la nourriture, du matériel pour l'hygiène et de l'énergie (piles etc…), tu veux te pencher sur des petites choses faciles a troquer; couteaux, briquets, savon, pierres a feu…
Aussi, beaucoup d'alcool, le genre qui se garde longtemps, comme du whisky par exemple, la marque n'est pas importante, ça peut être le truc le moins chère possible, mais c'est très bien pour le troque dans les moments difficile.

Le manque d'hygiène a fait beaucoup de morts.
Tu vas avoir besoin de choses très simples, mais en quantités importantes, comme énormément de sacs poubelle, je veux dire, énormément !
Et beaucoup de duct tape.

Des assiettes et des gobelets en plastique ou en carton…tu vas en avoir besoin beaucoup ! Je sais, parce que nous n'en avions pas du tout.
Mon opinion est que le matériel pour l'hygiène est peut être encore plus important que la nourriture.

Tu peux facilement tuer un pigeons, ou trouver quelques plantes a te mettre sous la dent, mais tu ne peux pas tuer du produit désinfectant pour les mains par exemple.

Plein de produit pour nettoyer, désinfecter, beaucoup de savon, de la Javel, des gants, des masques…tout ce qui est jetable.
Aussi, un entrainement dans les premiers soins, apprendre a nettoyer une plaie, une brulure ou même une blessure par balle, car il n'y a pas d'hôpital…même si tu trouves un médecin quelque part, il n'aura pas de médicaments, ou tu n'auras rien pour le payer.

Apprendre a utiliser les antibiotiques, et en avoir beaucoup.

Pour les armes il faut rester simple.
Maintenant je porte un Glock .45, parce que j'aime bien, mais c'est pas une arme ou un calibre répandu ici, donc j'ai aussi deux 7,62 mm TT pistolets Russe cachés, parce que tout le monde a cette arme ici, et beaucoup de munitions.

J'aime pas les Kalashnikov, mais c'est pareil, tout le monde en a une…donc…

Il faut avoir des choses petites et discrètes.
C'est bien d'avoir un générateur par exemple, mais c'est mieux d'avoir 1000 briquets BIC. Le générateur, dans une situation merdique, va attirer l'attention. 1000 briquets prennent pas de place, c'est pas chère, et tu peux toujours les troquer pour quelque chose.

Pour l'eau, la plupart du temps on récupérait l'eau de pluie dans 4 gros tonneaux, après on la portait a ébullition…on avait aussi une rivière pas loin, mais l'eau est vite devenue trop polluée.

Le matériel pour l'eau est très important. Il faut avoir des tonneaux, des seaux et des récipients pour stocker et transporter l'eau.


6- Est-ce que l'or et l'argent métal t'on aidé ?

Oui.
Personnellement, j'ai échangé tout mon or pour des munitions.

Parfois on était capable d'utiliser de la monnaie (Mark et Dollars) pour acheter certaines choses, mais ces occasions étaient rares, et le prix était toujours exorbitant.

Par exemple, une boite de haricots valait 30/40 $.

La monnaie courante s'est très vite effondrée.
Simplement, on troquait quelque chose pour autre chose.


7- Est-ce que le sel avait de la valeur ?

Oui, mais pas autant que le café ou les cigarettes.

J'avais beaucoup d'alcool, et j'ai troqué avec sans problème.
La consommation d'alcool était plus de 10 fois supérieur qu'en temps normal.

Maintenant, c'est probablement mieux de stocker des cigarettes, des briquets et des piles pour le troque parce que ça prend moins de place.

Je n'étais pas un prepper a l'époque, on a pas eu le temps de se préparer…quelques jours avant que la merde atterrisse dans le ventilateur, les politiciens a la télé répétaient que tout allait bien. Quand le ciel nous est tombé sur la tête, on a juste prit ce qu'on pouvait.


8- Est ce que ça a été difficile d'obtenir une arme a feu durant l'événement et qu'est ce que vous avez pu troquer pour les armes et les munitions ?

Apres la guerre, chaque maison avait une arme.
La police a réquisitionnée pas mal d'armes au début de la guerre…mais la plupart des gens ont caché leurs armes quelque part.

J'ai une arme légale (licence), et les autorités ont une lois qui s'appelle "collection temporaire". Dans une situation de trouble (émeutes par exemple…), le gouvernement a le droit de temporairement confisquer toutes les armes…donc tu gardes ça en tête.


Tu sais, il y a des gens qui ont une arme légale, mais ceux qui ont des armes légales ont aussi des armes illégales cachées quelque part, juste au cas ou il y aurait une confiscation.

Si tu as de bonnes choses a troquer, c'est pas compliqué de trouver une arme pendant une situation difficile, mais ce qu'il faut savoir, c'est que les premiers jours sont les plus dangereux en terme de chaos et de panique, et que peut être que tu ne va pas avoir le temps de trouver une arme pour défendre ta famille.

Ne pas être armé durant la panique, le chaos et les émeutes…c'est pas bien.


Dans mon cas, a un moment un homme avait besoin d'une batterie de voiture pour sa radio, et il avait des fusils…j'ai troqué la batterie pour 2 fusils.

Pour les munitions…parfois je troquais des munitions pour de la nourriture, et quelques semaines plus tard de la nourriture pour des munitions.
Par contre, je ne faisais jamais du troque chez moi, et jamais dans des quantités importantes.

Très peu de gens (voisins) savaient combien de choses j'avais chez moi.

Le truc, c'est de stocker le plus possible en rapport avec l'espace et l'argent…et après, suivant la situation, tu vois ce qui est le plus demandé.
Correction, munitions et armes auront toujours la première place pour moi…mais qui sait, numéro deux c'est peut être des masques a gaz avec des filtres.

9- Et la sécurité ? 

La défense était très primitive.
Encore une fois, nous n'étions pas prêt…et nous avons utilisé ce que nous pouvions.

Les fenêtres étaient cassées, les toits étaient en piteux états a cause des bombardements.

Toutes les fenêtres étaient bloquées avec quelque chose: sacs de sables, pierres.
J'ai bloqué ma porte de jardin avec des débris, et j'utilisais une échelle en aluminium pour passer au dessus du mur. Quand je revenais chez moi, j'appelais quelqu'un pour qu'il me passe l'échelle.

Un mec dans notre rue a complètement barricadé sa maison.
Il a fait un trou dans un mur connecté a la maison de son voisin qui était en ruine…une entrée secrète.


Ca va paraitre étrange, mais toutes les maisons les plus sécurisées ont été pillées et détruites en premier. On avait de belles maisons dans mon quartier, avec des murs, des chiens, des alarmes et des barres de fer aux fenêtres.

Les foules ont attaquées ces maisons en premier…certaines étaient défendues et ont tenues, d'autres non…ça dépend combien d'armes et de bras ils avaient a l'intérieur.

Je pense que la sécurité c'est important, mais il faut la garder d'un profil bas…oublies les alarmes par exemple. Si tu vies en ville et que la merde arrive, tu vas avoir besoin d'un endroit simple et sobre, avec beaucoup d'armes et de munitions.

Combien de munitions ?
Le plus possible.

Il faut garder ton domicile le plus inintéressant possible.

Aujourd'hui ma porte est en acier pour des raisons de sécurité, mais seulement pour me sauvegarder de la première vague de chaos…après ça, je pars pour retrouver un groupe plus important (famille et amis) a la campagne.

A la maison, on a eu des situations pendant la guerre, pas besoin de rentrer dans les détails…on a toujours eu plus de puissance de feu, et le mur en brique.
Aussi on avait toujours quelqu'un qui surveillait la rue…une bonne organisation au cas ou les gangs viennent est primordial.

Il y avait toujours des coups de feu en ville.

Encore une fois, la défense de notre périmètre était très primitive…toutes les issues étaient barricadées, avec juste des petites ouvertures pour les fusils, et toujours au minimum 5 membres de la famille a l'intérieur prêt a se battre, et une personne dans la rue, cachée.

Pour éviter les tireurs d'élite, on restait a la maison toute la journée.


Dans les premiers temps, les faibles meurent, et les autres se battent.

Il n'y avait presque personne dans les rues durant la journée a cause des tireurs d'élite…la ligne de défense était extrêmement rapprochée.
Beaucoup sont mort parce qu'ils voulaient aller se renseigner sur la situation par exemple…c'est très très important, il faut se rappeler que nous n'avions pas d'informations, pas de radio, pas de télé…rien, juste des rumeurs.

Il n'y avait pas d'armée organisée…mais nous étions tous des soldats.
On était forcé.
Tout le monde portait une arme et essayait de se protéger.

Dans la ville, tu ne veux pas porter de truc de qualité parce que quelqu'un va te tuer et te prendre tes affaires. Tu ne veux même pas avoir un beau fusil, et attirer l'attention.

Je vais te dire; si c'est la merde demain, je veux rester sobre, et ressembler a tout le monde dehors, peureux, désespéré, confus, et peut être que je vais crier et pleurer un peu… Pas de vêtement chic…je ne vais pas sortir avec mes super habits tactiques tout neuf et crier "je suis la, vous êtes tous mort maintenant les méchants !".
Je vais rester profil bas, lourdement armé et bien préparé en attendant et en évaluant mes options, avec mon meilleur ami ou mon frère a mes cotés.

Ca n'a pas d'importance d'avoir une super sécurité, un super fusil…si les gens voient qu'ils devraient probablement te voler, que tu es rentable, ils vont te voler.
C'est seulement une question de temps, et de combien de bras et d'armes vont être de la partie.

10- Quelle était ta situation avec les toilettes ?

On utilisait une pelle et n'importe qu'elle bout de terre a proximité de la maison…ça a l'air sale, mais c'était sale.
On se lavait avec l'eau de pluie récupérée, ou alors a la rivière, mais la plupart du temps c'était trop dangereux.

On avait pas de papier hygiénique…et même si j'en avait je le troquais.

C'était une sale situation.


Si je peux te donner un conseil; en premier, il faut avoir des armes et des munitions…après tout le reste, et je veux dire tout !
Ca dépend de la place que tu as et de ton budget bien sur.

Si tu oublis quelque chose, c'est pas grave, il y aura toujours quelqu'un pour troquer…mais si tu oublis les armes et les munitions, tu ne pourras pas avoir accès au troque.

Aussi, je ne vois pas les grandes familles comme plus de bouches a nourrir, je vois les grandes familles comme plus d'armes et plus de forces…après, c'est dans la nature des gens de s'adapter.

11- Et les soins pour les gens malades ou blessés ?

Les blessures étaient principalement des blessures par balles.
Sans les spécialistes et tout le reste, si la victime avait la chance de trouver un docteur quelque part, il avait 30% de chance de s'en sortir.

C'était pas comme dans les films, les gens mourraient…beaucoup sont morts de petites blessures infectées.
J'avais des antibiotiques pour 3 ou 4 traitements, bien sur, seulement pour ma famille.

Des choses très bêtes tuais les gens.
Une simple diarrhée est capable de te tuer en quelques jours sans les médicaments et l'hydratation nécessaire…surtout les enfants.

On a eu beaucoup de maladies de la peau, et des empoisonnements alimentaire…on pouvait pas faire grand chose. On faisait beaucoup avec les plantes locales et l'alcool, et pour le court terme ça allait, mais sur le long terme c'était horrible.
L'hygiène est primordiale…et avoir le plus de médicaments possible, surtout les antibiotiques. 

Belborn - 3 Drei Three (2001)


Groupe : Belborn
Album : 3 Drei Three
Genre : Folk
Année : 2001
Pays : Allemagne
Poids : 63Mb

Titre
1 Elite (04:59)
2 Am Ende Aller Tage (04:17)
3 Heiliger Hain (04:36)
4 Ich Lieb Sie (04:04)
5 Tod Ist Die Liebe (05:22)
6 Werkzeug (05:23)
7 Hypatia (03:15)
8 Bastard (04:37)
9 Neue Dämmerung (04:56)
10 Du Bist Gott (02:31)
11 Geschichte (00:40)
12 Die Ewige Schlacht (08:52)

Durée Total : 00:53:32

Désolé, je n'ai pas pu extraire la piste 5 ...

Et maintenant, a qui le tour ??


Nos camarades d’Opstaan, l’organisation de jeunesse enracinée de la région lilloise, étaient présents en nombre le 11 mars dernier à Bruxelles, malgré la scandaleuse interdiction de notre rassemblement en vue de commémorer les attentats islamistes de Madrid de 2004.

Quelques jours après cette interdiction, un islamiste assassinait plusieurs personnes à Toulouse.
C’est pour rappeler que nous avions raison de nous souvenir de nos morts et de rester vigilants qu’Opstaan a publié des affiches dénonçant le terrorisme islamiste. Affiche sur lesquelle, nos jeunes amis ont décidé d’associer NATION.

C’est ainsi que même à Lille, NATION est partout !

Source : Opstaan & Nation

Meridien Zero rencontre Michel Thibaults, Patrick Pehel et Pascal Esseyric - Dimanche 29 avril à 23h


jeudi 26 avril 2012

Un Homme !

Donars Groll - Von Liebe, Hass und alten Riten (2010)


Groupe : Donars Groll
Album : Von Liebe, Hass und alten Riten
Genre : RAC / Metal / Folk
Année : 2010
Pays : Allemagne
Poids : 71Mb

Titre
01 - Intro (00:49)
02 - Zum Siegen geboren (04:15)
03 - Merseburger Zauberspruch (04:12)
04 - Deine Traume (04:17)
05 - You are the girl (02:43)
06 - Zeit des Verfalls (03:09)
07 - Raben am Himmel (03:55)
08 - All unser Stolz (04:43)
09 - Ewige Asatru (03:37)
10 - Rebel song (03:34)
11 - Warum (03:43)

Durée Total : 00:38:55

Navjarmaahr - Клыки Сиянья Ночи (2012)


Groupe : Navjarmaahr
Album : Клыки Сиянья Ночи
Genre : Black Metal
Année : 2012
Pays : Russie
Poids : 47Mb

Titre
01 Лавиной Крови (04:22)
02 Глаза (03:23)
03 Intro-Мать Ветров (01:36)
04 Мать Ветров (05:57)
05 Да на Встречу Ветрам Необузданным (03:20)
06 Шторм! Вой! Ветра Свист! (06:22)
07 Над Могилами ысячи Бессмертных (03:59)
08 Сны Приходят (03:55)
09 Outro (03:28)

Durée Total : 00:36:22

Snog - This Is Capitalism

Drudkh - Autumn aurora (2004)


Groupe : Drudkh
Album : Autumn aurora
Genre : Ambient / Black Metal
Année : 2004
Pays : Ukraine
Poids : 47Mb

Titre
01 - Fading (01:30)
02 - Summoning the rain (05:41)
03 - Glare of autumn (05:09)
04 - Sunwheel (08:47)
05 - Wind of the night forests (09:58)
06 - The first snow (09:10)

Durée Total : 00:40:15

Borknagar - Urd (2012)


Groupe : Borknagar
Album : Urd
Genre : Progressive / Black Metal / Folklorique
Année : 2012
Pays : Norvège
Poids : 72Mb

Titre
01 – Epochalypse (6:07)
02 – Roots (5:55)
03 – The Beauty Of Dead Cities (4:15)
04 – The Earthling (6:51)
05 – The Plains Of Memories (4:27)
06 – Mount Regency (6:08)
07 – Frostrite (4:50)
08 – The Winter Eclipse (8:45)
09 – In Deeper World (5:39)

Durée Total : 00:52:57


mercredi 25 avril 2012

Saga - On My Own (2007)


Artiste : Saga (Site officiel)
Album :  On My Own
Genre : Ballade
Année : 2007
Pays : Suède
Poids : 74Mb

Titre
01. One Nation Arise (04:26)
02. Hypocrite (04:21)
03. On My Own (03:12)
04. These Moments (Recorded live in studio) (04:10)
06. Stay Alive (05:10)
07. Sick And Tired (03:52)
08. Ode To A Dying People (06:23)
09. The Nations Fate (04:09)
10. Goodbye David Lane (04:28)

Durée Total : 00:40:11

Discipline - Love Thy Neighbor (2000)


Groupe : Discipline
Album : Love Thy Neighbor
Genre : Punk / Rock / Oï
Année : 2000
Pays : Hollande
Poids : 119Mb

Titre
01 - Now or never (02:29)
02 - Rejects of society (03:15)
03 - Hooligans heaven (02:58)
04 - Fuck you anyway (02:10)
05 - Road to nowhere (03:23)
06 - Hated, damned, despised (02:49)
07 - Union worker (03:04)
08 - Prison bound (04:07)
09 - Devil in disguise (02:43)
10 - 24 hours (02:17)
11 - Forgotten heroes (02:00)
12 - Thief of hearts (02:26)
13 - These streets (04:31)

Durée Total : 00:38:12


FolkStone - Il Confine (2012)


Groupe : FolkStone
Album : Il Confine
Genre : Metal Folklorique
Année : 2012
Pays : Italie
Poids : 119Mb

Titre
1. Il confine (05:00)
2. Nebbie (03:36)
3. Omnia fert aetas (04:43)
4. Non saro’ mai (04:14)
5. Luna (05:07)
6. Anomalus (03:27)
7. Storia qualunque (03:50)
8. Frammenti (04:36)
9. Lontano dal niente (04:43)
10. Ombre di silenzio (04:50)
11. Simone Pianetti (04:18)
12. Grige maree (04:15)

Durée Total : 00:52:39


Jean Paul Bourre - Le temps du loup


L’Europe est gravement malade. Elle a besoin d'une unité de soins intensifs, d'une chirurgie de guerre, violente et radicale, pour retrouver son souffle, et sa conscience. Pour retrouver son honneur, et sa mémoire. Dans l'état actuel de servitude lamentabe où se trouve l'Europe, il nous faut de nouveaux résistants, de nouveaux rebelles, c'est à dire des "porteurs de mémoire".

Нежеголь - Асгарда Рейд (2012)


Groupe : Нежеголь
Album : Асгарда Рейд
Genre : Black Metal / Folklorique
Année : 2012
Pays : Russie
Poids : 68Mb

Titre
01 Я в даль смотрю (03:03)
02 Асгарда Рейд (04:05)
03 Гневом Высокого (05:34)
04 Вечная Земля под Нашими Ногами (03:41)
05 Где на Камнях Растут Деревья (04:19)
06 Так Пой же Ветер Гордостью в Стальной душе (02:26)
07 Утро Зимы (03:03)
08 Сумерки (01:59)
09 Прославление Павших (03:31)
10 На Высоких просторах (03:11)

Durée Total : 00:34:52

Mon bulletin pour le second tour de la mascarade


M.A.I.M - The Frozen Pass


Groupe : M.A.I.M
Album : The Frozen Pass
Genre : Metal Folklorique
Année : 2011
Pays : Italie
Poids : 51Mb

Titre
01. ... And The Journey Begins (02:03)
02. Dark Wings Over Me (04:49)
03. Four Kings (03:51)
04. Beyond The Horizon (04:55)
05. Under The Winter Sun (03:46)
06. Glory Bound (03:58)

Durée Total : 00:23:22

Lutece - Awakening Ancient Gods (2011)


Groupe : Lutece
Album : Awakening Ancient Gods
Genre : Black Metal
Année : 2011
Pays : France
Poids : 31Mb

Titre
1.Mystic Hill (01:43)
2.Epona's Riders (03:49)
3.Awakening Ancient Gods (03:55)
4.Iron Will (03:55)
5.The Path to Avalon (02:42)

Durée Total : 00:16:04

mardi 24 avril 2012

Nordvrede - Legion Nordvrede (2012)


Groupe : Nordvrede
Album : Legion Nordvrede
Genre : Black Metal
Année : 2012
Pays : Norvège
Poids : 84Mb

Titre
01 - Hensvunnet I Blodraud Skodde (04:27)
02 - Erigert Norron Ild (03:15)
03 - Fanfare (05:14)
04 - Jernbeslaatte Haeler (04:46)
05 - Fountains Of Inferior Blood (04:20)
06 - Forbannet Vaere Din Lovsang (04:55)
07 - Endelig Sondag! (Kirkeliv) (04:29)
08 - Hat Og Elite (05:48)

Durée Total : 00:37:14

Sacrifices & charniers d'enfants (Fr3)

Belenos - Yen Sonn Gardis (2010)


Groupe : Belenos (Myspace)
Album :  Yen Sonn Gardis
Genre : Black Metal (influences folkloriques)
Année : 2010
Pays : France
Poids : 72Mb

Titre
1.Aspedenn (01:21)
2.Hollved Hirisus (05:16)
3.Ene Kelt (04:51)
4.Skorn ha Tan (05:15)
5.Baleerien an Are (05:25)
6.Gorsedd (06:21)
7.Mestr ar c'Hoad (05:49)
8.Taol-Digoll (05:00)
9.En Argoll (06:42)

Durée Total : 00:46:00

Heathen Foray - Armored Bards (2010)


Groupe : Heathen Foray
Album : Armored Bards
Genre : Melodic / Death Metal / Folklorique
Année : 2010
Pays : Autriche
Poids : 109Mb

Titre
01 Armored Bards (03:51)
02 The Blight (04:24)
03 Bifrost (06:01)
04 Ascension (05:37)
05 Messenger Of God (05:17)
06 Endless Sorrow (04:39)
07 A Brother´s Tale (04:55)
08 Walls Of Vienna (05:12)
09 Hopfen & Malz (02:09)
10 Carthage´s End (06:38)

Durée Total : 00:48:43


Commémoration en mémoire de notre camarade Sébastien - Mercredi 9 mai


Forteresse - Crépuscule d'Octobre (2011)


Groupe : Forteresse
Album :  Crépuscule d'Octobre
Genre : Ambient / Black Metal
Année : 2011
Pays : Québec
Poids : 99Mb

Titre
01 Silence d'octobre (02:29)
02 Le triomphe des douze (07:19)
03 La lame du passé (09:26)
04 Mon esprit rôde toujours (06:56)
05 Spectres du solstice (09:19)
06 Enfants du Lys (09:06)

Durée Total : 00:44:35

Danemark - “comme Breivik, nous aussi on en a marre des halal-hippies”


Cela fait un moment que je n’avais rien posté dans ce blog, occupée par un autre combat. J’ai rarement pris la plume pour exprimer mes opinions, me contentant de transmettre et/ou de traduire des informations venant d’autres médias. Mais aujourd’hui l’heure est grave, une page a été tournée par un vent de révolte nordique.

Je ne vis pas en Norvège, où a eu lieu le terrible carnage réalisé par Anders Behring Breivik, mais au Danemark, un pays voisin. Je suis au premières loges pour voir ce qui se passe en Scandinavie, une partie du monde qui est loin d’être une petite bulle idyllique comme on a voulu vous le faire croire pendant longtemps. Ces derniers jours, j’ai beaucoup discuté avec des amis danois, qui sont de la même génération que Breivik. Ils sont choqués. Aucun d’entre eux ne cautionne les actes du terroriste norvégien. Comme tout le monde, je pense également que la violence n’est pas une solution.

Mais s’ils condamnent cette odieuse tragédie qui a coûté la vie à 77  personnes, mes amis danois regrettent que son acte de folie stigmatise les opposants au multiculturalisme et fasse beaucoup de tort à leur cause. Ils avouent également comprendre ce qui a poussé le tueur à agir. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celle de tous les Danois et de tous les Scandinaves, mais de nos discussions, il ressort plusieurs éléments, révélateurs du climat tendu qui règne dans les pays nordiques. Il n’y a pas qu’en France où de plus en plus de gens se posent des questions et réalisent que leur population est en train de disparaître.
 
Dans son blog, le sénateur roumain Iulian Urban (parti démocrate libéral) explique : 
« sciemment ou non, les responsables politiques poussent la politique européenne vers une forme d’extrémisme qui transforme l’Europe en une poudrière. Dans ce chaos, il est étonnant qu’un seul Européen ait appuyé sur la gâchette pour exprimer la frustration envers l’indifférence et l’hypocrisie de la classe politique européenne devant l’islamisation et l’immigration illégale qui, selon le discours politique même, mettent en danger la civilisation et la culture européennes. »

C’est ce que pensent mes amis danois. Ceux-ci sont également révoltés par le mensonge des politiciens qui, derrière l’écran fleuri du mot « multiculturalisme », essaient de nous aveugler : ça n’est pas de multiculturalisme dont il est question, ça n’est pas une multitude de cultures auxquelles on essaie de nous enrichir, mais bel et bien une seule et unique idéologie totalitaire qu’on nous impose de force.

On ouvre de plus en plus de mosquées, on créée de nouveaux arrangements au sein des législations, on ferme les yeux sur des pratiques illégales et discriminatoires. Et à l’heure où, dans votre France laïque, vous n’avez plus le droit d’afficher des décorations de Noël, le maire de Paris invite les musulmans à venir fêter le ramadan à l’Hôtel de Ville. Mais qu’en est-il des Japonais, des Brésiliens, des bouddhistes, des Néo-Zélandais, des Évangélistes, des Polonais, des Chiliens, des Mormons ? Le Maire de Paris offre-t-il aux Russes de la capitale une fête pour célébrer le Noël ou la Pâque orthodoxe ? Ouvre-t-on tous les mois en grande pompe des centres culturels tibétains ? Inaugure-t-on régulièrement des musées sur l’histoire des terres australes ou le folklore ukrainien ? Certainement pas. C’est encore et toujours des musulmans dont il est question.

Toutes ces élites qui nous dirigent, à coup de propagande et des discrimination positive, et dont l’esprit obtus est empoisonné par le spectre de la repentance coloniale, ne sont-elles pas les premières personnes à chercher à obtenir des dérogations spéciales afin que leurs enfants ne passent pas leur scolarité dans des lycés « à fort coefficient multiculturel » ? Ces personnes aux revenus confortables, sponsorisés par des associations communistes, sont-elles les premières à tendre la main à des réfugiés somaliens pour les accueillir dans leur loft à Saint-Germain des Prés ? Sont-elles confrontées tous les jours à la peur de se faire canarder par une kalasnikov dans dans les rues de Marseille ? Doivent-elles se battre pour payer leur loyer à la fin du mois, alors que leurs voisins « issus de la diversité » se gobergent aux frais de la princesse ? Sont-elles terrifiées lorsqu’elles doivent prendre les transports en commun tous les jours, pour aller au travail dans un endroit où on les force à manger de la viande halal qui finance un culte qui n’est pas le leur ?

Mes amis Danois et moi sommes profondément  atterrés de voir que nous les Européens qui souhaitons simplement conserver notre culture et vivre en paix avec nos compatriotes, nous soyions taxés de racistes et xénophobes, que nos propos soient censurés, que nos opinions fassent de nous des criminels, comme au temps de la bonne vieille époque communiste (nous reconnaissons bien là ses méthodes). Ne pas vouloir accepter la domination d’une idéologie incompatible avec les valeurs de notre pays, ca n’est pas du racisme ou de la xénophobie, c’est un droit légitime, c’est une question de survie. Nos ancêtres se sont battus pour notre liberté, alors au nom de quoi, aujourd’hui, devrions-nous renoncer à la nôtre ? Les Indiens d’Amérique, les tribus d’Amazonie, les Aborigènes en Australie, tous ces peuples autochtones ont le droit de défendre leur peuple, leur territoire, leur culture et leurs traditions. Pourquoi les Européens n’ont-ils pas ce droit inaliénable qui anime l’histoire de l’humanité depuis la nuit des temps ? Pourquoi les Européens doivent-ils accepter l’occupation de leurs terres par un peuple qui ne les respecte pas et qui les extermine partout dans le monde ?

Certaines personnes considèrent Anders Breivik comme un héros. Dans cette situation où les bien-pensant prostituent l’Europe pour en faire une terre d’islam, un vrai héros, c’est celui qui parviendrait à monter une armée. Attention, cette phrase n’est pas une incitation à l’insurrection, mais une simple et froide constatation émise par beaucoup d’Européens, frustrés par tant d’inaction de la part de leurs compatriotes et leaders politiques. On parle ici et là de guerre civile, mais nous ne sommes pas d’accord : s’il y avait guerre civile, les Européens de souche qui n’acceptent pas cette occupation – car c’est bien d’occupation qu’il s’agit – formeraient une résistance armée et se défendraient. Or nous voyons bien que non seulement ils ne se défendent pas, mais qu’en plus ils doivent se battre contre leurs compatriotes aveuglés par des œillères idéologiques, des « halal-hippies » comme on les appelle au Danemark, qui se croient humainement et moralement supérieurs et vivent dans le déni le plus total. Les Européens de souche doivent lutter contre deux fronts à la fois, dans leur propre pays et contre leur propre peuple. Nous sommes arrivés à un point dans notre histoire où il faut nous défendre.

En Suède, un pays submergé par une déferlante migratoire (je vous laisse parcourir ce blog…), on s’interroge aussi beaucoup. Un ami Suédois m’a même dit que selon lui n’est pas impossible qu’Anders Behring Breivik soit un converti à l’islam qui a monté toute cette opération pour décrédibiliser et diaboliser les nationalistes…

Quoiqu’il en soit, Anders Behring Breivik veut se montrer comme étant le premier Templier d’un nouveau genre, le premier instigateur d’une croisade qui libérerait l’Europe. Il était en guerre. Mes amis danois pensent qu’il savait très bien que son acte unique et ponctuel ne ferait pas changer les mentalités. Ils assument que ce qu’il cherchait probablement, c’était – en plus de créer un sentiment de terreur – de provoquer une gigantesque confusion au sein des démocraties, un clash entre les différents partis politiques. Et surtout une plus grande prise de conscience de la part des Européens, dont beaucoup se retrouveraient forcés de choisir leur camp au lieu d’observer passivement la déchéance de leur nation. Comme le disait Aristote, « la tolérance et l’apathie sont les dernières vertus d’une société mourante ». Personne ne s’attendait à ce que le communisme s’écroule un jour et aussi vite. Anders Behring Breivik vient de démontrer qu’un seul Européen est capable de provoquer un cataclysme.

Mais eux qui devraient être accusés de crime contre l’humanité ce sont les politiciens, les intellectuels, toutes ces « élites » qui laissent leurs propres compatriotes se faire persécuter et exterminer, leur population se faire remplacer, au nom du politiquement correct. Le Père Henri Boulad, prêtre à Alexandrie, dans son texte Message à l’Europe s’alarme: « au nom de la tolérance, l’Europe est en train d’ouvrir ses portes à l’intolérance. Au nom de la démocratie, le risque est de voir vos enfants et petits enfants  vivre dans une société totalement différente où les non-croyants ou croyants en d’autres religions, les dhimmis, auraient moins de droits que ceux de la majorité de la population. Ceci signifierait un retour aux pires moments de la domination religieuse de type médiéval qu’a connu l’Europe dans le passé et dont elle s’est heureusement affranchie. »

Tout en observant mon peuple s’éteindre sous mes yeux, je souhaite apporter mes sincères condoléances à ces autres victimes du multiculturalisme tuées en Norvège. J’espère que leurs familles arriveront à surmonter cette épreuve difficile et à honorer leur mémoire. Aujourd’hui, nous sommes tous Norvégiens, nous sommes tous des victimes de la folie de nos dirigeants.

lundi 23 avril 2012

Prisonniers sous Staline - Le train de la mort

Vinland Warriors - We don't care (2001)


Groupe : Vinland Warriors
 Album : We don't care
Genre : RAC
Pays : Canada
Année : 2001
Poids : 72Mb

Titre
1. S.H.A.R.P. Scum (02:52)
2. Fight To Be Free (05:39)
3. My Hammer (03:35)
4. Now I Understand (04:32)
5. Runes: Aryan Symbols (01:18)
6. Time For Payback (03:12)
7. I Don't Like You (02:07)
8. Unite Tonight (02:15)
9. Valhalla's Gate (02:13)
10. We Don't Care (03:26)

Durée Total : 00:31:09

Justice maçonnique de putain : 2 soeurs condamnées pour préférence nationale !

wech gro tkt la famille si si !
SOS-Racisme et la « justice » à ses ordres ont condamné deux soeurs à 3000 euros d’amende chacune et 4 500 euros de dommages et intérêts (plus une somme pour l’association soi-disant antiraciste). Leur crime ? Avoir préféré vendre leur maison de Lens, héritée de leur mère, à des Français plutôt qu’à des colons étrangers.

Les deux Françaises ont nié cette version, mais le tribunal les a toutefois condamnées en se basant sur le témoignage lamentable de l’agence immobilière. D’après le directeur de celle-ci, une de ses clientes aurait déclaré : « Je ne veux pas d’Arabes dans la maison pour la tranquillité du voisinage et le souvenir de ma mère».

L’Algérienne qui a porté plainte pour discrimination joue les pleureuses en expliquant : « Je ne pensais pas qu’aujourd’hui, on pouvait encore tenir des propos racistes [sic] comme ça. C’est un coup de marteau qu’on reçoit sur la tête ».

En attendant, les coups de marteau (les vrais), sont rarement assénés par des Français à des étrangers… Que les soeurs aient vraiment fait preuve de préférence française ou non – comme elles l’ont dit pour leur défense -, ce sont les libertés et l’esprit de communauté les plus élémentaires que le tribunal de Béthune a condamnés ce 17 avril.

Source : Contre info

Les médias dominants, le peuple perdant !

des médias ont organisé des scrutins en interne
Les résultats du scrutin du 22 avril 2012

Cliquez sur la source pour mieux lire les chiffres [ICI]

Le Local - Survivre à l'effondrement économique - Jeudi 26 avril


The Spectator - A French farce


Legittima Offesa - Skinheads a Passeggio (2003)


Groupe : Legittima Offesa
 Album : Skinheads a Passeggio
Genre : RAC / Oï
Pays : Italie
Année : 2003
Poids : 95Mb

Titre
01 - Professore (03:38)
02 - Contro di voi (03:24)
03 - WTO (02:56)
04 - Clone difettoso (02:21)
05 - Skinheads a passeggio (03:16)
06 - Birra a fiumi (05:23)
07 - I don't like you (01:43)
08 - You'll never walk alone (03:51)
09 - Legittima Offesa (03:09)
10 - Droga (02:59)
11 - Fratelli d'Italia (03:59)

Durée Total : 00:36:39

Valkiria - Here The Day Comes (2012)


Groupe : Valkiria
 Album : Here The Day Comes
Genre : Ambient / Doom / Black Metal
Pays : Italie
Année : 2012
Poids : 53Mb

Titre
01. Dawn (05:16)
02. Sunrise (04:50)
03. Morning (06:25)
04. Afternoon (05:34)
05. Sunset (05:23)
06. Evening (05:08)
07. Night (06:28)

Durée Total : 00:39:04

Garleben - Chronos (2010)


Groupe : Garleben
 Album : Chronos
Genre : Metal Folklorique
Pays : Allemagne
Année : 2010
Poids : 59Mb

Titre
01. Die Letzte Fahrt (05:41)
02. Blutrache (06:20)
03. Der Pfad (06:00)
04. Heidenfest (03:37)
05. Des Meeres Zorn (04:58)
06. Ohnmacht (05:19)
07. Chronos (09:16)

Durée Total : 00:41:11

White Resistance - White Rock´n Roll Outlaws (2008)


Groupe : White Resistance
Album : White Rock´n Roll Outlaws
Genre : RAC
Année : 2008
Pays : Allemagne
Poids : 114Mb

Titre
01. White Rock ´n´ Roll Outlaws (03:15)
02. The Road to Freedom (04:14)
03. Mahnruf (04:01)
04. To Infection (03:40)
05. W.R. Hatecrew (02:51)
06. Gerechte Bestrafung (04:48)
07. Freiheit (05:37)
08. Drink, Fuck & Fight (01:59)
09. The Downfall of Germany (03:19)
10. Take a Stand (02:40)
11. Im Altersheim (05:58)
12. White Working Class (02:58)
13. Staying True (04:09)
14. Outro (01:14)

Durée Total : 00:50:43

dimanche 22 avril 2012

Grandeur Et Decadence - Demo (2006)


Groupe : Grandeur Et Decadence
Album : Demo
Genre : (Raw) Black Metal
Année : 2006
Pays : ( France / Pologne ??? )
Poids : 46Mb

Titre
01 - Prelude To The Awakening Of The Ancient Spirit (03:24)
02 - The Calling Inside (08:19)
03 - The Whispers Of Time To Come (06:15)
04 - At War (03:40)
05 - Oskorei (05:55)
06 - Nordmenn (06:32)
07 - Winter Memories (01:43)

Durée Total : 00:35:48