« L'expression la plus simple du nationalisme est la défense de la Terre et du Sang.
Quel homme digne de ce nom ne défendrait pas sa famille ni son habitat ?
Alors le nationalisme étend cette vision de la famille à son peuple et celui de son habitat à sa nation ! »

lundi 24 décembre 2012

Bonnes fêtes à tous !

"Le temps est une boucle, nous traversons aujourd'hui les longues nuits d'hiver, cristallisés, nous nous demandons si demain notre sang verra le jour se lever. Épris par la morsure du froid, nombres d'entre nous on fait, comme un vœu, la résilience du combat. Subissant les assauts de la dégénérescence, le visage blême, attendant avec peine une brise meilleure, qui semble bien lointaine. Le regard fixé dans les nuages, épiant le moindre battement d'aile de l'oie sauvage apportant avec elle le renouveau et les jours plus chaud."

Désolé pour le retard, mais quand même, je vous souhaite donc un bon Solstice d'hiver à tous et j'en profite aussi pour vous souhaiter un bon et joyeux Noël avec vos gens de cœur, que ces fêtes de fin d'année vous soient douces, à vous et à toute votre famille.

Aussi, afin d'occuper un peu vos longues nuits d'hiver, j'ai préparé une compilation de 4 CD, représentant les 4 saisons et leurs fêtes païennes associées. J'ai par contre préféré choisir Sahmain plutôt que Mabon pour marquer l'automne, étant donné l'importance de ce rituel (Fin et début de l'année des sorciers).  Chaque CD comporte une ambiance et une rythmique différente appropriée à la saison. Le choix des morceaux fut particulièrement dur et long à faire. Il se peut que vous trouviez que j'ai oublié certains groupes, ou que je n'ai pas fais le choix le plus pertinent. Tout du moins j’espère que ces compilations vous plairont, vous transporteront et vous feront rêver en ces temps où l'esprit se meurt et est oublié au profit de la possession matérielle.

Naissance - Abondance - Décroissance - Resilience



Téléchargez le document afin de le visionner en haute definition 
(28Mb)

CD1 Naissance (Ostara)


Genre : Ambient / Folk / Black Metal
Poids : 136Mb

Titre
01 - Ils écrivent une histoire truquée - They write a rigged History (intermède) (00:48)
02 - Dordeduh - Dojaná (04:45)
03 - Khors - Sacrament of Buyan (05:30)
04 - Grimoire - Ostara (08:04)
05 - Lord Wind - Freya come to us! (07:19)
06 - Maglor - Call of the Forest (11:33)
07 - Winterfylleth - Children Of The Stones (04:45)
08 - Burzum - Jóln (05:54)
09 - Müldeponie - Forests Are Burning By The Light (07:37)
10 - Dark Forest - Northmen of the New World (07:02)
11 - Finsterforst - Stirbt zuletzt (10:19)

Durée Total : 01:13:36


CD2 Abondance (Litha)


Genre : Martial / Folk / Black Metal / Folklorique
Poids : 120Mb

Titre
01 - Triarii - Ode to the Sun (04:30)
02 - Heidevolk - Furor Teutonicus (05:16)
03 - Absurd - Gates of Heaven (03:14)
04 - Gallowbraid - Ashen Eidolon (14:38)
05 - Eliwagar - Sacred Mead From the Pagan Mountains (03:58)
06 - Gernotshagen - Weltenbrand (08:32)
07 - Von Thronstahl - Heimatfreund-Staatsfeind (03:20)
08 - Agalloch - The Watcher's Monolith (11:46)
09 - Skyforger - Sen dzirdeju nu ieraugu (02:35)
10 - Yggdrasil - I nordens rike (08:52)

Durée Total : 01:02:41


CD3 Décroissance (Samhain)


Genre : Neo Classique / Martial / Doom / Black Metal
Poids : 122Mb

Titre
01 - Arcthuris - As Autumn Bears Its May Score (02:11)
02 - Iron Woods - Samhain Night (08:20)
03 - Barbarossa Umtrunk - Thule Gesellschaft (04:14)
04 - Frozen Ocean - Somewhere Clouds Debark (06:40)
05 - Sorcier des Glaces - L'Éternelle Majesté Des Montagnes (05:59)
06 - Stormheit - Channelling The Spirit Of The Storm (07:23)
07 - Wodensthrone - The Name Of The Win (13:28)
08 - Drudkh - Only the wind remembers my name (03:59)
09 - Brasillach - La mort en face (intermède) (01:55)
10 - Woods of Desolation - The Inevitable End (09:09)

Durée Total : 01:03:18


CD4 Resilience (Yule)


Genre : Martial / Folk / Doom / Black Metal
Poids : 120Mb

Titre
01 - La saison des glaces (intermède) (00:52)
02 - Autarcie - La Saison Des Loups (08:35)
03 - Himinbjorg - Last day in Alesia (04:42)
04 - Corvus Corax - Ragnarök (07:40)
05 - Skogen - Monolit (12:23)
06 - Daemmerfarben - Vintervisa (04:49)
07 - Forteresse - Untitled III (10:22)
08 - Landforge - Archipelago (06:10)
09 - Almòfar - Si Tu Pleures d'avoir Perdu Le Soleil ... (05:24)
10 - Léon Degrelle - Un immense regret (intermède) (01:51)
11 - Dernière Volonté - Soldat (06:18)

Durée Total : 01:09:06


PS : Le blog sera mit en veille durant une dizaine de jours, afin de pouvoir profiter entierement des fêtes en compagnie de ma famille.

Bonnes fêtes à tous!

samedi 22 décembre 2012

Kaztalien - Feral Field (2012)


Groupe : Kaztalien
 Album : Feral Field
Genre : Ambient / Folk
Pays : Russie
Année : 2012
Poids : 163Mb

Titre
01  - Morn Pratensis (02:49)
02  - Ancestors (04:25)
03  - Springs (07:20)
04  - Humus (07:11)
05  - Feral Field (07:12)
06  - Stagnant Waters (07:47)
07  - The Power Of Elder (07:26)
08  - The Tartars Wall (05:40)
09  - Keeper (06:06)
10  - Afterglow (06:41)

Durée Total : 01:02:37


vendredi 21 décembre 2012

Micheal Harris affirme qu'Israël est derrière la fusillade de Newtown

Fyrdung - Ragnarok (2003)


Groupe : Fyrdung
 Album : Ragnarok
Genre : RAC
Pays : Suède
Année : 2003
Poids : 57Mb

Titre
01 - Pehrssons Kompani (04:41)
02 - Till Vapen (04:54)
03 - Hans Maikowski (03:01)
04 - 1945 (03:01)
05 - Revolt (04:00)
06 - Framat! (05:02)
07 - Folk I Gevar (02:35)
08 - Sverige (03:22)
09 - Notiser (03:35)
10 - Ragnarok (06:05)

Durée Total : 00:40:16


Legion Germania - Tag der Rache (2012)


Groupe : Legion Germania
 Album : Tag der Rache
Genre : RAC
Pays : Allemagne
Année : 2012
Poids : 101Mb

Titre
01. Brigade 8 (03:07)
02. Stimme der Germanen (03:20)
03. Mutter (09:02)
04. 04.05.2011 (03:25)
05. Feindbild (04:06)
06. Lügen (03:48)
07. Mai 45 (03:42)
08. Seid die Säulen (03:21)
09. Donaulied (03:20)
10. Mein bester Kamerad (01:29)

Durée Total : 00:38:40


Grèce - 30 Antifas VS 1 Natio

Quatre géants et trois nains : qui a voulu la guerre ?


L’histoire étant d’abord de la géographie, considérons un planisphère de l’année 1939 et marquons-y d’une seule couleur quatre immenses ensembles : la Grande-Bretagne avec son empire qui occupait un cinquième du globe et «sur lequel le soleil ne se couchait pas», la France avec son vaste empire colonial, les États-Unis et leurs vassaux et, enfin, l’impressionnant empire de l’Union des Républiques socialistes soviétiques; puis, d’une autre couleur, marquons la modeste Allemagne en ses frontières d’avant-guerre, la maigre Italie et son petit empire colonial et, enfin, le Japon dont les armées, à l’époque, occupaient une partie du territoire chinois. Laissons de côté les pays qui allaient se ranger, au moins provisoirement, au côté de l’un ou de l’autre de ces deux groupes de belligérants. Le contraste, pour ce qui est des deux groupes, est frappant au point de vue d’abord de la superficie, puis à celui des ressources naturelles, industrielles et commerciales. Certes, à la fin des années trente, l’Allemagne et le Japon commençaient – ainsi que l’après-guerre allait le prouver – à secouer le joug et à se forger une économie et une armée capables d’inquiéter de plus grands et de plus forts qu’eux. Certes, les Allemands et les Japonais allaient déployer une somme d’énergie peu ordinaire et, pendant les premières années de la guerre, se tailler d’éphémères empires. Mais, tout considéré, l’Allemagne, l’Italie et le Japon n’étaient, pour ainsi dire, que des nains comparés à ces quatre géants qu’étaient les empires britannique, français, américain et soviétique.

A qui fera-t-on croire qu’à la fin des années trente les trois nains cherchaient délibérément, comme on l’a prétendu au procès de Nuremberg et au procès de Tokyo, à provoquer une guerre mondiale ? Et qui osera affirmer qu’en 1945, quand le combat s’est achevé, les quatre géants avaient commis moins d’horreurs que les trois nains ? Mieux: qui croira un seul instant que, dans la boucherie généralisée, le premier de ces trois nains (l’Allemagne) s’est rendu coupable de tous les crimes imaginables tandis que le deuxième (le Japon) est venu loin derrière le premier et que le troisième (l’Italie), passé en 1943 dans l’autre camp, n’a commis aucun crime vraiment répréhensible ? Qui acceptera l’idée que les quatre géants n’ont, pour reprendre la terminologie de Nuremberg, commis aucun «crime contre la paix», aucun «crime de guerre » ni aucun «crime contre l’humanité » qui ait mérité, après 1945, d’être jugé par un tribunal international ?

Il est pourtant facile de montrer, preuves à l’appui, que les vainqueurs ont, en six années de guerre et en quelques années de l’après-guerre, accumulé plus d’horreurs que les vaincus en fait de massacres de prisonniers de guerre, de massacres de populations civiles, de déportations gigantesques, de pillages systématiques et d’exécutions sommaires ou judiciaires. Katyn, le Goulag, Dresde, Hiroshima, Nagasaki, la déportation de douze à quinze millions d’Allemands (de Prusse orientale, de Poméranie, de Silésie, de Pologne, de Tchécoslovaquie, de Hongrie, de Roumanie, de Yougoslavie) dans d’horribles conditions, la livraison de millions d’Européens au Moloch soviétique, la plus sanglante «Épuration» qui ait balayé tout un continent, était-ce vraiment si peu que pas un tribunal n’ait eu à en juger ? En ce siècle, pas un corps de bataille n’aura tué autant d’enfants que l’US Air Force en Europe, au Japon, en Corée, au Vietnam, en Irak, en Amérique Centrale et, pourtant, aucune juridiction internationale ne lui a demandé compte de ces tueries, que ses «boys » sont toujours prêts à déclencher encore une fois en n’importe quel point du globe, car tel est leur « job».

Robert Faurisson - Ecrits Révisionnistes

Moriquendi - Nivlennus (2012)


Groupe : Moriquendi (Facebook)
 Album : Nivlennus
Genre : Ambient / Folk / Metal
Pays : France
Année : 2012
Poids : 20Mb

Titre
01 - Through clouds (01:49)
02 - The first hour of day (02:51)
03 - Savage Hunt (05:03)
04 - Nivlennus (02:31)
05 - Lost in Forest (03:55)
06 - Erc'h (05:18)
07 - Beyond Clouds (01:02)

Durée Total : 00:22:29


Les Alpes vues du ciel (Playlist : 15 Vidéos / L'intégral)



1. Des Karawanken a Graz
2. De Graz a l'Ausseerland
3. De Salzbourg au Konigssee
4. Du Konigssee a la vallee de l'Isar
5. De la vallee de l'Isar a la vallee de l'Inn
6. De la vallee de l'Inn a l'Otztal
7. De Mittenwald a l'Allgau
8. De l'Allgau au Montafon
9. Du val Venoste au lac de Garde
10. De l'Engadine au lac de Zurich
11. De l'Oberland au Canton de Vaud
12. Du Chablais au Mont-Blanc
13. Du Beaufortain a la Savoie
14. Du Dauphine aux Hautes-Alpes
15. Du Queyras aux Alpes-Maritimes

Durée Total : 10:49:13

T-Wald - Luzifers Hofgesind (2012)


Groupe : T-Wald
 Album : Luzifers Hofgesind
Genre : Ambient
Pays : Russie
Année : 2012
Poids : 99Mb

Titre
01 - Land of the Morning Star (05:10)
02 - Montsegur (05:42)
03 - Luzifers Hofgesind (04:12)
04 - White Polar Blood (05:03)
05 - Emerald Key (04:45)
06 - Last King of the Aurora (04:57)
07 - A-Mor (06:21)
08 - Land of the Evening Star (04:01)
09 - Winter's Reign (Barbarossa Umtrunk cover) (04:17)

Durée Total : 00:44:28


Le mariage en questions !

Jeunesses Nationalistes - Mariage, adoption ? Pas question ! - Manifestation dimanche 13 janvier à Paris


mercredi 19 décembre 2012

Legionarii - Age Of Taurus (2012)


Groupe : Legionarii (Bandcamp)
 Album : Age Of Taurus
Genre : Industriel / Martial / Neo Classique
Pays : Serbie
Année : 2012
Poids : 39Mb

Titre
01 The Beginning Of Taurus (intro) (01:15)
02 The Giant Is Awake (05:13)
03 Historical Turnover (04:06)
04 Return To Aldebaran (03:56)
05 The End Of Taurus (outro) (01:14)

Durée Total : 00:52:44


Wérdvenus - Mitos no Vale (2011)


Groupe : Wérdvenus
Album : Mitos no Vale
Genre : Noise / Ambient / Black Metal
Pays : Brésil
Année : 2011
Poids : 49Mb

Titre
1. Calma Atmosfera (02:45)
2. D'avril (05:51)
3. Mitos no Vale I (03:00)
4. Mitos no Vale II (03:03)
5. Dos Nossos Bosques (05:46)
6. Manto Azul (07:40)
7. O Vento, os Galhos e os Caminhos (06:03)
8. Ecos de Guerra (04:30)
9. A Metade Astral e Obscura do Vale (03:09)
10. Vitória Sobre o Novo Mundo (04:50)
11. Uivo Cósmico em Ascensão (04:04)

Durée Total : 00:53:41

Godless North - Summon The Age Of Supremacy (2001)


Groupe : Godless North
Album : Summon The Age Of Supremacy
Genre : Black Metal
Pays : Canada
Année : 2001
Poids : 122Mb

Titre
01 - Intro (01:36)
02 - Glory Of The Past Returns (06:19)
03 - Dark Skies Over Vinland (05:55)
04 - Under The Veil Of Night (07:24)
05 - Winter Of Cleansing (07:15)
06 - Upon Heathen Battlefields (06:17)
07 - Dawn Of A New Empire (07:50)
08 - Wisdom Of The Ancient Cults - ...The Wolf Unleashed - Outro (09:42)

Durée Total : 00:52:42

H8 Machine - One less reason to smile (2008)


Groupe : H8Machine
Album : One less reason to smile
Genre : Hardcore
Pays : USA
Année : 2008
Poids : 39Mb

Titre
01 - Burn (02:05)
02 - Back to the start (01:40)
03 - The story's always the same (02:27)
04 - One less reason to smile (02:20)
05 - A dollar and a dream (02:43)
06 - Shame on me (01:44)
07 - Low life (02:18)
08 - Hold my breath (02:02)
09 - Self hatred (01:51)
10 - Better days (01:39)
11 - Dont know (02:37)
12 - Put your hands up (04:40)

Durée Total : 00:28:06

Louis Beam - Le Multiculturalisme

Outil pour diviser pour mieux régner
Introduction pour les novices


Aucune nation ne naît multiculturelle. Le multiculturalisme est une situation artificielle autant que malsaine qui ne peut affecter que les États en déclin général. Un État multiculturel porte au plus profond de lui les germes d’une future destruction nationale.

Toutes les nations multiculturelles aboutirons à un état de délabrement politique, moral, économique et social. L’avidité et la corruption caractériseront le gouvernement ainsi que les mesures oppressives dirigées contre les citoyens. Le mensonge et la tromperie seront le fond de commerce des médias, des politiciens et des institutions éducatives. Tels sont les indicateurs de l’avènement du multiculturalisme.

Dans les temps modernes, le multiculturalisme est institué du haut vers le bas comme un outil de la haute classe dirigeante et utilisé pour pousser un ou plusieurs groupes raciaux ou ethniques contre un autre. Le chaos culturel qui s’ensuit sert les desseins politiques, les objectifs économiques et les besoins de puissance des élites dirigeantes et de leurs commanditaires. Cette technique a été développée par les idéologues marxistes qui ont utilisé le multiculturalisme en Russie pour diviser et vaincre la résistance à l’établissement d’un État communiste. Le résultat final de leur prise de contrôle réussie fut l’assassinat de trente millions d’êtres humains dans la seule Union soviétique. Beaucoup plus ailleurs.

Les mêmes cabalistes internationaux qui ont soutenu Lénine, Trotzky et Staline comme chefs multiculturels de l’Etat soviétique à partir de leurs établissements bancaires de New York, soutiennent de la même façon les chefs multiculturels des États-Unis, du Canada et d’Europe aujourd’hui. Un réseau interconnecté de fondations telles que Ford et Carnegie, d’empires bancaires internationaux tels que Rockefeller et Rothschild, et d’organismes gouvernementaux qu’ils contrôlent fermement travaillent en tandem avec les relais de la propagande contrôlée comme le New York Times, CBS et Hollywood, pour promouvoir, favoriser et encourager le multiculturalisme aujourd’hui. Bien que les exemples utilisés dans cet essai traite principalement des États-Unis, le même processus avec les mêmes méthodes sont employés ailleurs. C’est par là une preuve prima facie d’une cabale qui favorise le multiculturalisme comme un outil pour atteindre ses objectifs.

Le multiculturalisme est utilisé comme un marteau pour forger les peuples dociles qui composeront les États obéissants du Nouvel ordre mondial. Comme arme de guerre politique moderne, le multiculturalisme a peu d’équivalents, ce qui explique son utilisation actuelle contre toute l’Europe occidentale, les États-Unis, le Canada, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Le morcellement délibéré de ces nations et la perte de l’identité nationale et de projet qui aboutit à des groupes politiques en conflit sert de tremplin à un gouvernement mondial. Et qui donc composera ce gouvernement mondial ? Une classe dirigeante consistant en une « hiérarchie économique » remplacera la « hiérarchie naturelle » de la philosophie du XIXe siècle. Une force qui considère les pays et les gens qui y vivent d’abord comme des cibles économiques à exploiter, et ensuite comme des cibles militaires devant être vaincues si elles résistent.

Il ne faut pas se laisser abuser par l’apparence trompeuse des gogos enthousiastes de gauche qui sont le plus souvent, mais pas toujours, considérés comme les porte-parole de la splendeur du multiculturalisme. Les partisans libéraux du multiculturalisme ne sont rien d’autre que des parasites opportunistes à cheval sur le dos d’un champignon social attaquant le corps politique. Puisque certains libéraux incohérents ont été les porte-parole du multiculturalisme, ils ne devraient pas être considérées comme représentant les principaux courants libéraux, pas plus que ne devraient l’être de soi-disant conservateurs tels que Bob Dole et Newt Gingrich parlant au nom des constitutionnalistes et des populistes. Le véritable instigateur, l’élite invisible qui promeut le multiculturalisme telle une arme de guerre, sont tout sauf libéraux, progressistes ou démocratiques. Au contraire, ce sont des tyrans sociaux mondialistes qui convoitent plus de puissance, plus de richesse, et plus de contrôle sur les gens – ils se moquent complètement de l’opinion de ceux qu’ils veulent gouverner.

Les plans des élites prévoient un gouvernement mondial dictatorial composé d’États fédérés par la force, qui, à proprement parler, sont des États policiers sans frontières. L’Organisation des Nations unies servira de vitrine commerciale et de visage public à ceux qui dans les coulisses manipulent les événements mondiaux. Leur projet économique est une plantation mondiale de travailleurs supervisés par des sociétés transnationales qui ne se soucient pas plus des droits de l’homme de ceux qui produisent leurs produits ou services que Staline de ses travailleurs misérables. Les États vassaux devront produire les biens et s’assurer de l’obéissance de leurs sujets en considérant toute opposition à l’État policier sans frontières comme du terrorisme. C’est ainsi que se dérouleront les meilleures années. Dans les mauvais périodes, quand les sociétés multinationales élitistes seront incapables de maintenir le contrôle, la puissance militaire de l’OTAN sera utilisée pour imposer l’obéissance par des États non-alignés.

Méthodes utilisées et leur effet

Tout comme les publicités télévisées sont faites par ceux qui profiteront de leur diffusion, le multiculturalisme est favorisée dans un pays par ceux qui entendent tirer profit de son acceptation.

Ceux qui prônent le multiculturalisme sont appelés mutliculturalistes et se trouvent être généralement de ceux qui possèdent le moins de culture personnelle. Comme un arbre qui meurt perd ses feuilles et est attaqué par les champignons et les vers de la décomposition, ainsi est une nation minée par les multiculturalistes. La culture dominante est attaquée de toutes parts. Ce n’est pas tant un résultat de la malignité qu’une nécessité. Par la diffamation, le nivellement et l’affaiblissement de la culture dominante, un environnement est créé pour les troubles sociaux, politiques, économiques qui produisent le changement qui bénéficiera aux promoteurs d’un État multiculturaliste. Si le gouvernement et les médiats de masse mettent en avant sans relâche les questions de race, de sexe, et de diversité plutôt que les vrais problèmes qui devraient être abordés, il y aura une division croissante de la société dans le même sens. C’est exactement ce que les partisans du multiculturalisme veulent.

L’instabilité sociale, causée par une érosion constante des normes et des valeurs, couplée avec une ruée sur des opportunités économiques raréfiées par l’affrontement des groupes ethniques, produit exactement l’aliénation et le conflit nécessaire pour la mise en place d’un État multiculturel. En outre, l’absence de normes et de valeurs communes conduit à la désorganisation individuelle, qui entraîne un comportement asocial. C’est le cadre vital d’existence d’un État multiculturel. En un mot : l’anomie.

Comme outil politique, le multiculturalisme a plusieurs applications. Il est utilisé pour empêcher un consensus national parmi l’électorat. La confluence de vues divergentes sur la vision de la vie, les cultures, les croyances, les religions, les habitudes ethniques, etc., alimente une rivière tourbillonnante de mécontentement que le multiculturaliste chevauche. C’est une méthode parfaite pour s’assurer qu’il ne puisse y avoir à l’avenir d’entente, d’unité, et un désir de destin commun parmi les gouvernés. Le multiculturalisme représente une forme de base du « diviser pour mieux régner », au profit du gouvernement corrompu et ses commanditaires. Le multiculturalisme est également un outil financier utilisé pour niveler socialement et économiquement une population ciblée. Lorsqu’il est mis en oeuvre, il conduit en fait à une bataille pour les ressources qui se raréfient autant que les opportunités économiques, avec un gouvernement favorisant le travail bon marché. Un flux continu de travailleurs pauvres est assuré grâce à l’immigration (légale et illégale) qui, en travaillant pour de moindres rémunérations, entraîne sans cesse les salaires vers le bas. Pour la grande majorité des citoyens le niveau de vie n’augmentera pas, mais, au contraire, diminuera constamment. En règle générale :

Le degré de multiculturalisme dans une société est directement proportionnel à la corruption au sommet du système politique et inversement proportionnelle à l’unité nationale.

En d’autres termes : le multiculturalisme aura réussi autant que le pays aura échoué. Le multiculturalisme peut en outre être utilisé comme « outil de transition » pour faire passer une population ciblée d’une forme de gouvernement à une autre. Quand une situation politique de cupidité, de corruption massive, et la divergence des objectifs est couplée à une condition sociale de drogue, de violence et de mécontentement, il existe ainsi le parfait environnement pour un changement de gouvernement vers un système qui sert au mieux les intérêts à long terme de l’élite dominante. Observer qu’à la fois le problème et la solution sont fournis par les mêmes personnes permet de comprendre pourquoi la CIA importe quelque cent milliards de dollars de cocaïne et autres drogues aux États-Unis. Cela explique dans le même temps que le FBI, l’ATF*, mais aussi, des agences fédérales gouvernementales plus secrètes sont impliqués dans le terrorisme intérieur ou sa dissimulation. Dès lors, ce que l’on croyait à tort être des événements indépendants apparaissent avec leur fil conducteur et leur but communs.

Dans le milieu délétère du multiculturalisme existe la possibilité d’une propagande pour rééduquer le peuple en une entité plus malléable. Une population ciblée sera façonnée mentalement par de nouvelles formes d’éducation publique dans les écoles, l’endoctrinement des médiats et par les discours des élites. Ainsi placé dans un creuset de nécessité économique et de pression sociale, les citoyens libres deviennent des masses découragées, s’adaptant et acceptant les changements fondamentaux de l’évolution nationale comme une solution de survie. Pour les réticents, la soumission par la force s’ensuivra sous forme de sanctions juridiques déguisées en loi anti-drogue, anti-terrorisme, ou anti-haine. Tout cela conduit vers ce que George Orwell a si bien prédit dans son livre 1984 :

« Il est à peu près certain que nous entrons dans une ère de dictatures totalitaires — une ère où la liberté de pensée commencera par être un péché mortel, avant de devenir une simple abstraction vidée de tout sens. »

On engendre une société dans laquelle ceux qui ont le comportement le plus asocial, le style de vie le plus déviant, ou sont en situation d’échec personnels sont ceux auxquels le gouvernement accorde le plus. Ce n’est pas un hasard ! Ce n’est pas la maladresse du gouvernement, ni n’est une déviance du libéralisme, c’est le résultat d’une préméditation, d’une intention, d’un objectif. Un programme défendu par les deux administrations républicaines et démocrates dont les bailleurs de fonds sont les mêmes. C’est le programme d’un gouvernement qui est tombé définitivement entre les mains des forces du mal. Ne pas reconnaître ce point essentiel conduira à prendre éternellement des chemins détournés, ou blâmer inutilement ceux qui n’ont pas le pouvoir de changer le cours des événements. La colère dirigée contre les libéraux, les Noirs, ou les gens de couleur est gaspillée. C’est la réorganisation du gouvernement du bas vers le haut qui serait productive.

Le multiculturalisme, comme la drogue, est une arme insidieuse. Elle détruit à la fois l’âme et le corps d’un peuple. Tous les liens avec la famille, la communauté et le peuple dans son ensemble sont détruits par ces deux opiacés de l’esprit humain. Les deux sont diffusés par le haut par l’élite mondialiste décidés à créer un ordre mondial dont le pouvoir est tel que ses sujets n’y ont aucun potentiel de résistance. Par sa nature même chaque État policier naissant cherche à exploiter à la fois la puissance de l’État et le peuple pour sa propre volonté. Lorsque des appels sont lancés au moyen de slogans mystérieux tels que la guerre contre le crime, la drogue, le terrorisme, la haine, la pauvreté, etc. la signification réelle est « abandonnez le pouvoir à l’État et applaudissez au viol de votre liberté ». En résumé : le multiculturalisme est un autre programme conçu pour créer les sujets d’un État policier sans frontières. Lorsque la « guerre contre la drogue » s’ajoute à la « guerre contre le terrorisme », le monde d’Orwell d’une guerre sans fin est réalisé. Ce serait leur monde, leurs ordres ; rien de nouveau : la volonté despotique est aussi vieille que l’humanité elle-même.

L’antithèse du multiculturalisme est la solidarité morale, religieuse et culturelle entre les habitants d’une nation. Croire en lui-même est le bien ultime d’un peuple. Une cohésion qui produit une vision nationale, avec des limites claires de ce qui est acceptable et de ce qui ne l’est pas dans les affaires d’une nation, tout en permettant les différences naturelles entre les individus. Le multiculturalisme comme arme de guerre devient inopérant et est rejeté d’ un tel environnement. Une première étape nécessaire vers la guérison consiste à examiner la politique, la politique sociale, et la gouvernance issus de Washington avec une nouvelle vision, enfin éclaircie après toute une vie de fausses informations et de tromperies propagées par l’élite dirigeante. Prétendre plus longtemps que les prostitués de la classe politique de Washington, vendus, corrompus, vous représentent vous, ou qui que ce soit d’autre, équivaut à taillader votre propre poignet avec une lame de rasoir. Une attitude autodestructrice peut vous offrir le statut de « classe protégée par le gouvernement » via les lois pour la diversité, mais il ne vous sauvera pas vous, votre famille, ou votre nation.

Les États-Unis, le Canada, et la majeure partie de l’Europe sont gouvernés par des politiciens dont on peut dire au mieux qu’ils sont des hommes de piètre réputation, chacun étant là pour piller l’État. Une chose est claire, la classe dirigeante américaine d’aujourd’hui est beaucoup plus proches du point de vue idéologique d’un gouvernement mondial dirigé par une poignée de privilégiés qu’elle ne l’est du monde de la Révolution américaine ou de la Convention constitutionnelle de 1789. Pourtant, l’esprit de 1776 vit encore sur cette terre. Une fois de plus, la rébellion contre les tyrans et dans l’obéissance à Dieu est en marche. Écoutez attentivement et vous entendrez au loin sonner la cloche de la liberté, appelant ses vaillants fils et ses nobles filles à son secours. Ils ne distinguent ni la gauche, ni la droite, mais seulement la trahison. Et ils n’auront pas peur de répondre à l’appel. Que les tyrans tremblent. Et même si le Ciel doit s’écrouler, que justice soit faite.

Les ouvrages de Louis Beam  

mardi 18 décembre 2012

White United Terror - Ausbruch (2012)


Groupe : White United Terror (OPOS Records)
Album : Ausbruch
Genre : RAC
Année : 2012
Pays : Allemagne
Poids : 101Mb

Titre
01. Intro (03:00)
02. Resistcore (02:42)
03. Das Ist Alles (04:08)
04. Erhebe Dich (02:36)
05. Eichenlaub (03:22)
06. Schicksal (02:30)
07. Rennt Weiter (03:35)
08. USA (02:16)
09. Wutausbruch (02:50)
10. Marionette (02:23)
11. Nur Ein Traum (02:49)
12. Falsche Freunde (06:01)
13. The End (01:08)

Durée Total : 00:39:20

Cités / non-intervention de la police - « M. Valls ne veut pas qu'il y ait des débordements »



Le meilleur passage à ne pas rater à 03:45 :
 
« La mairie de Saint-Ouen ne fait pas en sorte que les choses s’arrangent. La mairesse (NDLR : Jacqueline Rouillon-Dambreville, Front de gauche), son fils s’est fait interpeller en 2004 avec 40 kilos de résine de cannabis ! Mais on va où ? Elle s’est fait décerner ce matin la légion d’honneur, mais c’est un scandale ! Elle aurait dû démissionner ! »

La fin inéluctable d’un système, l’avènement d’un monde nouveau : des raisons d’espérer - Par Louis Tode

Dans notre pays, le refus du débat, la non-émergence artificielle d’idées nouvelles, les procès faits aux gêneurs, tout cela dénonce un régime politique qui est dépassé, se craquelle et se fragilise. Si les choses se font lentement, on voit ce régime s’effondrer à petit feu, politiquement et intellectuellement.

Délabrement politique

Politiquement, l’UMP est devenue un vaste champ de ruine voué au pourrissement. Chaque composant ayant toutes les tendances politiques en son sein, sans chef, sans idées claires est plus ou moins contaminé idéologiquement par la gauche, avec, dès le début, une volonté d’associer des forces idéologiquement opposées (gauche moderne et droite populaire, etc.). L’UMP a été mise à l’épreuve pendant 10 ans et n’a pas à proprement parler appliqué une politique de droite et de bon sens.

Côté PS, on ne sait plus trop ce que signifie « socialisme » ; nous sommes bien loin de l’esprit d’un Salengro ou d’un Jaurès. Là encore, pas de ligne claire (communautaristes, libéraux, patriotes, etc.) sans chef, des divisions avec les verts et les communistes, qui lui sont pourtant alliés (sur le plan national ou local). On le voit à l’œuvre : chaque jour un nouveau couac, des ministres apparatchiks incompétents, des retournements de veste…

Concernant l’extrême gauche, celle-ci reste pro-immigration, pro-mariage homosexuel (loin de l’esprit des pères fondateurs Marchais ou Thorez) car elle n’a plus que cela à offrir. Ce n’est pas vraiment la ligne anti-capitaliste (positionnement d’ailleurs malhonnête puisque la haute finance a toujours soutenu les mouvements progressistes) ; là encore, la ligne idéologique n’est pas claire, elle se dit anti-système mais est dirigée par un Mélenchon ancien ministre, sénateur, et franc maçon. L’extrême gauche semble s’être appliquée son propre dogme : faire table rase du passé, pour rester l’idiot utile du capitalisme.

Le spectre politique explose de tous les côtés, sans chefs, sans lignes, pour ne donner qu’un vaste ensemble un peu flou, sans rêve, globalement pro-Union européenne, pro-immigration, libéral, avec des divergences purement techniques comme il peut en exister au sein de n’importe quel bloc politique. Il n’y a pas de divergences de fond, pas plus qu’il n’y a d’affrontements : Où sont les grands débats publics enflammés entre Jaurès et Clémenceau, voire entre Le Pen et Tapie, dans lesquels deux visions du monde, deux fortes personnalités s’affrontaient franchement ? Où sont les affrontements littéraires, par livres interposés, comme ont pu le faire Voltaire et Rousseau, Marx et Proudhon ou encore Drieu la Rochelle et Aragon ? Où sont les articles de journaux dans lesquels les auteurs se confrontaient loyalement et parfois durement, argument contre argument ? 

Délabrement intellectuel

Aujourd’hui, dès que quelqu’un bouscule l’ordre établi, il se retrouve devant les juges pour finir au bûcher… La vie intellectuelle est devenue assez pauvre ; la radio et la télévision ne font plus que des entrevues très rapides, mélangent politiques, intellectuels et « artistes », détruisent ainsi toute véritable discussion de fond ; les partis politiques, cherchant uniquement à avoir des élus, se livrent à de basses démagogies pour séduire : il leur est donc par essence impossible d’aller au fond des choses, tenus qu’ils sont de coller à l’opinion et au cadre politique. Vu l’importance qu’ils ont prise, allant de pair avec leur délitement idéologique, ils court-circuitent tout débat.

Par ailleurs, les intellectuels en cour (Attali, BHL, Minc, etc.) n’ont plus rien à offrir de nouveau. Nous vivons ainsi une période de mollesse politique et intellectuelle.

Ce qui se traduit dans les faits :

- une incapacité à gérer les problèmes de fond du pays (chômage, instruction, immigration, écologie…); l’ensemble de notre système éducatif, universitaire, économique, politique, militaire, alimentaire, géopolitique, est devenu fou et ne trouve aucune justification dans la manière dont il fonctionne. Il n’est même plus en accord avec ses propres fondements (ceux du Général De Gaulle, qu’il conviendrait parfois de relire). Seulement, des incapables sans ossature idéologique ne peuvent le réformer ;

- une déviation du débat sur des questions polémiques et inutiles (drogue, mariage homo…) ;

- une volonté de ne pas faire émerger les forces politiques alternatives et nouvelles : pas de proportionnelle, pas de totale liberté totale pour la presse et la pensée, interdiction formelle de certains mouvements politiquement incorrects.

Cette élite déliquescente ne fait plus rien de son pouvoir mais s’y accroche tant qu’elle peut, au service d’elle-même et de son idéologie obsolète. La République française ressemble de plus en plus à un régime bananier : toute puissance des apparatchiks de partis dans les institutions, affaires de mœurs et d’argent en tout genre, refus de la dure réalité (rapports de la Cour des compte enterrés, etc.), opacité des subventions aux associations et à la presse, copinage entre journalistes et politiques. Il est légitime de se poser la question suivante : vers quoi nous mène notre système fondé sur une tolérance imposée, le métissage, la mondialisation, le droit de l’hommisme, le déracinement ? A la lumière de ce qui se passe dans les autres pays, il est difficile de répondre autre chose que vers le chaos.

Néanmoins, face à ce régime cliniquement mort qui se craquelle, la nature ayant horreur du vide, d’autres forces émergent, dissidentes, populaires, spirituelles, qui prennent le relais. Un exemple représentatif aura été les manifestations catholiques des automnes 2011 et 2012 (contre certaines pièces blasphématoires et le « mariage pour tous »). Dans les deux cas, nous avons vu les tenants d’un projet de société fondé sur le respect de l’homme, de sa spiritualité, de ses lois et institutions naturelles, face aux défenseurs de la tolérance à tout va, de l’hédonisme, du relativisme : la grandeur et l’idéal contre le néant et la mollesse. 

Une lueur d’espoir

De plus en plus de livres, d’articles, sur des sujets qui fâchent, sur les nouveaux totalitarismes, sur la volonté de davantage de débat, sur la déliquescence de la politique, sont édités. Des enquêtes, études, sondages, montrent que, malgré tout le matraquage médiatique, beaucoup gardent un esprit critique et de bon sens (sondage sur l’islam, vote dissident, popularité des Zemmour, Soral ou Dieudonné, émergence de gens comme Richard Millet, durées de mouvements politiques ou métapolitiques, nombre de vues sur certains sites, etc.). Les intellectuels officiels et le politiquement correct ne peuvent que constater leur échec ; leur système ne tient plus qu’artificiellement ; nous observons un retour aux traditions, aux frontières. La rigueur et la profondeur intellectuelle ne se trouvent plus chez eux, tant sur la politique, la géopolitique, la sociologie, que sur l’histoire, mais chez les dissidents (*). Ces mêmes rigueur et profondeur ont disparu aussi de l’offre politique des mouvements du système.

Nous sommes en train de connaître la fin d’un monde et la naissance d’un monde nouveau, en dépit d’un système qui, malgré une inéluctable descente aux enfers, fera tout pour préserver le monde ancien et dépassé.

Louis Tode

Source : Novopress

Liveride - Кокон (2012)


Groupe : Liveride
 Album : Кокон (Single)
Genre : Ambient / Doom / Black Metal
Pays : Russie
Année : 2012
Poids : 18Mb

Titre
01 Пустоши (01:53)
02 Кокон (05:22)

Durée Total : 00:07:15


Les juifs doivent bien se marrer!

Serge Ayoub - Manifestation 2 février 2012 - Tous unis contre l'impérialisme

Broken Memories - Broken Memories (2012)


Groupe : Broken Memories
Album : Broken Memories
Genre : RAC / Thrash Metal
Année : 2012
Pays : Canada / Allemagne
Poids : 99Mb

Titre
01. Fight Their Lies!!! (02:29)
02. Hatecrime (02:54)
03. Gargoyles (04:19)
04. Freedom Salvation (01:42)
05. Untrue Brothers (03:06)
06. Stay True - Hold Fast (03:15)
07. Aryan Child (03:50)
08. Hate Edge (02:40)
09. Respekt & Ehre (03:33)
10. Headhunter (03:42)
11. Hateball (04:13)
12. Wie die Wikinger (04:07)

Durée Total : 00:39:50

lundi 17 décembre 2012

Anatole se demande comment on fait les bébés ?



Heureusement la judéo-maçonnerie est là pour répondre aux questions d'Anatole et le sauver de cet ignoble ordre naturel!

Et si Anatole ne comprend toujours pas, il sera nommé "Homophobe", l'homophobie n'est pas une opignon, c'est un délit. Donc Anatole sera un grave délinquant (blanc de surcroit), Paria il sera nommé et de la société il sera mi de coté!

L'avenir d'Anatole ?

Finsterforst - Weltenkraft (2007)


Groupe : Finsterforst (Napalm Records)
Album : Weltenkraft
Genre : Black Metal / Folklorique
Année : 2007
Pays : Allemagne
Poids : 51Mb

Titre
1. Des Waldes Macht (05:30)
2. Die Suche nach dem Licht (06:21)
3. Lauf der Welt (08:10)
4. Traumwald (05:17)
5. Spiegelscherben (10:19)
6. Von glorreichem Schmerz (07:13)
7. Rauschende Nächte (02:29)
8. Weinende Ruinen (08:21)
9. Weltenpilger (09:42)
10. Verlorene Seelen (13:31)

Durée Total : 01:16:53

Julius Evola - La métaphysique de la Guerre

Le principe général, auquel il serait possible d’en appeler pour justifier la guerre sur le plan de l’humain, c’est « l’héroïsme ». La guerre – dit-on – offre à l’homme l’occasion de réveiller le héros qui sommeille en lui. Elle casse la routine de la vie commode, et, à travers les épreuves les plus dures, favorise une connaissance transfigurante de la vie en fonction de la mort. L’instant où l’individu doit se comporter en héros, fut-il le dernier de sa vie terrestre, pèse, infiniment plus dans la balance que toute sa vie vécue monotonement dans l’agitation des villes. C’est ce qui compense, en termes spirituels, les aspects négatifs et destructifs de la guerre que le matérialisme pacifiste met, unilatéralement et tendancieusement, en évidence. La guerre, en posant et faisant réaliser la relativité de la vie humaine, en posant et faisant aussi réaliser le droit d’un « plus que la vie », a toujours une valeur anti-matérialiste et spirituelle.


Ces considérations ont un poids indiscutable et coupent court à tous les bavardages de l’humanitarisme, aux pleurnicheries sentimentales et aux protestations des paladins des « principes immortels » et de l’Internationale des héros de la plume. Cependant, il faut reconnaître que pour bien définir les conditions par quoi la guerre se présente réellement comme un phénomène spirituel, il faut procéder à un examen ultérieur, esquisser une sorte de « phénoménologie de l’expérience guerrière », en distinguer les différentes forme et les hiérarchiser ensuite pour donner tout son relief au point absolu qui servira de référence à l’expérience héroïque.

Pour cela, il faut rappeler une doctrine qui n’a pas la portée d’une construction philosophique particulière et personnelle, mais qui est à sa manière une donnée de fait positive et objective. Il s’agit de la doctrine de la quadripartition hiérarchique et de l’histoire actuelle comme descente involutive de l’un à l’autre des quatre grades hiérarchiques. La quadripartition, dans toutes les civilisations traditionnelles – ne l’oublions pas – donna naissance à quatre castes distinctes : serfs, bourgeois, aristocratie guerrière et détenteurs de l’autorité spirituelle. Ici, il ne faut pas entendre par caste – comme le font la plupart – une division artificielle et arbitraire, mais le « lieu » qui rassemblait les individus ayant une même nature, un type d’intérêt et de vocation identique, une qualification originelle identique.

Normalement, une « vérité » est une fonction déterminée définissent chaque caste, et non le contraire. Il ne s’agit donc pas de privilèges et de modes de vie érigés en monopole et basés sur une constitution sociale maintenue plus ou moins artificiellement. Le véritable principe d’où procédèrent ces institutions, sous formes historiques plus ou moins parfaites, est qu’il n’existe pas un mode unique et générique de vivre sa propre vie, mais un mode spirituel, c’est-à-dire de guerrier, de bourgeois, de serf et, quand les fonctions et les répartitions sociales correspondent vraiment à cette articulation, on se trouve – selon l’expression classique – devant une organisation « procédant de la vérité et de la justice ». Cette organisation devient « hiérarchique » quand elle implique une dépendance naturelle – et avec la dépendance, la participation – des modes inférieurs de vie à ceux qui sont supérieurs, étant considérée comme supérieure toute expression ou personnalisation d’un point de vue purement spirituel. Seulement dans ce cas, existent des rapports clairs et normaux de participation et de subordination, comme l’illustre l’analogie offerte par le corps humain: là où il n’y a pas de conditions saines et normales, quand d’aventure l’élément physique ( serfs ) ou la vie végétative ( bourgeoisie ) ou la volonté impulsive et non-contrôlée ( guerriers ) assume la direction ou la décision dans la vie de l’homme, mais quand l’esprit constitue le point central et ultime de référence pour les facultés restantes, auxquelles il n’est pas pour autant dénié une autonomie partielle, une vie propre et un droit afférent dans l’ensemble de l’unité.

Si l’on ne doit pas génériquement parler de hiérarchie, mais il s’agit de la « véritable » hiérarchie, où celui qui est en haut et qui dirige est réellement supérieur, il faut se référer à des systèmes de civilisation basée sur une élite spirituelle et où le mode de vivre du serf, du bourgeois et du guerrier finit par s’inspirer de ce principe pour la justification suprême des activités où il se manifeste matériellement. Par contre on se trouve dans un état anormal quand le centre se déplace et que le point de référence, n’est plus le principe spirituel, mais celui de la classe servile, ou bourgeoise, ou simplement guerrière. Dans chacun de ces cas, s’il y a également hiérarchie et participation, elle n’est plus naturelle. Elle devient déformante, subversive et finit par excéder les limites, se transformant en un système où la division de la vie, propre à un serf, oriente et compénètre tous les autres éléments de l’ensemble social. Sur le plan politique, ce processus involutif est particulièrement sensible dans l’histoire de l’Occident jusqu’à nos jours. Les Etats de type aristocratico-sacral ont été remplacés par des Etats monarchicoguerriers, largement sécularisés, eux-mêmes supplantés par des Etats reposant sur des oligarchies capitalistes ( caste des bourgeois ou des marchands ) et finalement par des tendances socialistes, collectivistes et prolétaires qui ont trouvé leur épanouissement dans le bolchevisme russe ( caste des serfs ). Ce processus est parallèle au passage d’un type de civilisation à un autre, d’une signification fondamentale de l’existence à une autre, si bien que dans chaque phase particulière de ces concepts, chaque principe, chaque institution prend un sens différent, conforme à la note prédominante.

C’est également valable pour la « guerre ». Et voici comment nous allons pouvoir aborder positivement la tâche que nous proposions au début de cet essai: spécifier les diverses significations que peuvent assumer le combat et la mort héroïques.

Ouvrages en français de Julius Evola
Ouvrages en anglais de Julius Evola

Jeunesses Nationalistes - Rencontre Nationaliste le 21 décembre à Chambéry


Elderwind - Волшебство живой природы (2012)


Groupe : Elderwind
Album : Волшебство живой природы
Genre : Ambient / Black Metal
Année : 2012
Pays : Russie
Poids : 105Mb

Titre
1. В снегах (05:41)
2. Волшебство природы (07:27)
3. Сияние звезд (06:04)
4. Природа застыла во сне (04:53)
5. Последняя зимняя ночь (07:17)
6. Приближение весны (09:24)
7. Когда вновь начнется дождь (05:32)
8. Холод в душе (06:05)

Durée Total : 00:52:23

RESF et SOS Racisme appellent à manifester contre l’expulsion d’un délinquant tunisien en situation irrégulière condamné pour avoir agressé trois jeunes filles


«C’est avec effroi et stupéfaction que l’association SOS Racisme a été alertée par des camarades de classe de Wissem de l’arrestation et de l’expulsion de ce dernier vers la Tunisie dans la journée du mercredi 12 décembre. (…) Parce que la République ne peut tolérer une telle expulsion, nous vous demandons solennellement, M. le Président de la République, de faire revenir Wissem dans les plus brefs délais afin qu’il puisse terminer sa scolarité ». 

Source : SOS Racisme

«Nous sommes déterminés à le faire revenir avec un visa de longue durée pour qu’il puisse finir sa scolarité, a confié, hier, l’un des portes paroles de RESF qui condamne fermement la façon dont le jeune homme a été arrêté. On ne l’a pas laissé repasser chez lui prendre des affaires et voir sa famille. Il a été arrêté et expulsé comme un dangereux criminel.» 

Source : Ouest France

(…) Le jeune homme a été récemment condamné par le tribunal correctionnel du Mans à trois mois de prison avec sursis, pour violence en réunion. Le 12 février dernier, dans la rue Gambetta, au Mans, il a violemment agressé trois jeunes filles avec d’autres jeunes gens.

Meridien Zero - Alain de Benoist nous parle de “L’idéologie du genre”


Les "témoins" ne sauvent pas la thèse officielle de l'Holocauste (Playlist : 3 vidéos)

Nevod - Kampf, Hoffnung, Liebe! (2012)


Groupe : Nevod
Album : Kampf, Hoffnung, Liebe!
Genre : Martial / Industriel
Année : 2012
Pays : Russie
Poids : 119Mb

Titre
01. Mercurian Phantoms (03:31)
02. Aluna (02:54)
03. Kampf, Hoffnung, Liebe! (04:35)
04. Garten (03:28)
05. Smashed To Bits (Death In June Cover) (02:57)
06. Frankreich Von Meinen Traumen (02:21)
07. Saturner SS (04:43)
08. Generals In The Sky (05:06)
09. Gehime (06:58)
10. Der Faustmaschinen (03:25)
11. Zoloto (04:04)
12. Mein Weltanschauung XX (05:34)

Durée Total : 00:49:36

vendredi 14 décembre 2012

Survivre à l'effondrement économique - Audio intégral du livre de Piero San Giorgio

Hetzjagd - ACAB (2012)


Groupe : Hetzjagd
Album :ACAB
Genre : RAC
Année : 2012
Pays : Allemagne
Poids : 154Mb

Titre
01.Kampf des System (02:53)
02.Wir Jungen schreiten (03:16)
03.Deutscher Soldat (02:48)
04.Hetzjagd (02:23)
05.A.C.A.B. (02:09)
06.Treue (03:27)
07.BRD (02:55)
08.Sie hassen uns (02:52)
09.White Rock'n'Roll life (03:05)
10.Revolution (03:11)
11.Handelt jetzt (03:27)
12.Europaische USA (06:32)
13.Das Reine (03:35)
14.Ich scheiße auf Euch (03:20)
15.Zeit der Stille (04:18)
16.Final War (03:47)
17.Raise your voice (02:54)
18.Wildganse rauschen durch die Nacht (02:54)
19.Die Eisenfaust am Lanzenschaft (03:42)

Durée Total : 01:13:28

Une note interne recommande aux gendarmes de ne pas intervenir

Les gendarmes auraient-ils peur des voleurs ? Il semble bien que ce soit le cas en Anjou, où faute d’effectifs et de moyens suffisants, le commandant du groupement de gendarmerie nationale a donné, par télex en date du 16 novembre, des instructions à ses subordonnés pour qu’ils s’abstiennent d’intervenir lors de « raids nocturnes contre les magasins de téléphonie ». Edifiant.

C’est Le Canard enchaîné (05/12/12) qui a donné l’info. Les instructions du responsable de la gendarmerie angevine sont sans ambiguïté. Constatant que « le mode opératoire est de nature à mettre l’intégrité des personnels en danger en cas de tentative d’interception ou d’interpellation sur les lieux d’un cambriolage », il donne les consignes suivantes : « S’abstenir de toute poursuite du ou des véhicules utilisés par les malfaiteurs. Abordage de la scène de crime seulement après s’être assuré du départ effectif des malfaiteurs. Au cas où ceux-ci seraient encore sur zone ou à proximité immédiate (guet et probabilité de mise en place de couvertures), s’abstenir de toute intervention en se tenant sur un point d’observation, à l’abri, en mesure de renseigner sur la nature, le volume et l’attitude des auteurs sans engager d’action. »

Les raisons de cette « prudence » ? « Le rapport des forces, en particulier de nuit, contre des malfaiteurs agissant probablement sous l’effet de substances stupéfiantes est défavorable et nécessite des moyens humains, techniques et matériels supérieurs à ce qu’il est convenu de mettre ordinairement. » En clair, faute de moyens, on n’intervient pas directement.

On peut donc aujourd’hui, en France, dévaliser tranquillement un magasin sans risquer d’être dérangé dans son activité. Un résultat que l’actuelle majorité mettra au compte de Nicolas Sarkozy. Mais avec Monsieur Valls à l’Intérieur et Madame Taubira à la Justice, la situation a-t-elle des chances de s’améliorer ? Il est permis d’en douter!

Source : Novopress


Mieux vaut cambrioler des baraques que boire une bière de trop!

Arvorar & A Cloud in Circle & Annorkoth & A Premonition & Neglected Skies & Eisendorn & The Descent of the Sun - Lost in the Solitary Illusion of Forests (2011)


Groupe : Arvorar - A Cloud in Circle - Annorkoth - A Premonition - Neglected Skies - Eisendorn - The Descent of the Sun
Album : Lost in the Solitary Illusion of Forests
Genre : Ambient / Black Metal
Année : 2011
Pays : Argentine / Russie / Australie / Portugal
Poids : 75Mb

Titre
01 - Arvorar - Recede (08:59)
02 - A Cloud in Circle - I Don't need Therapy (04:32)
03 - Annorkoth - The Inevitable Descending (07:18)
04 - A Premonition - All I Need (03:58)
05 - Neglected Skies - Primitive Delirium (In Solitary Chambers) (13:48)
06 - Eisendorn - Deep  Night  Descent (11:25)
07 - The Descent of the Sun - Depresión Por La Manipulación (07:38)

Durée Total : 00:57:38

Peste Noire - Lorraine Rehearsal (2007)


Groupe : Peste Noire (La Mesnie Herlequin)
Album : Lorraine Rehearsal
Genre : Black Metal
Année : 2007
Pays : France
Poids : 48Mb

Titre
01 La fin del secle (04:44)
02 La cesarienne (03:22)
03 Maleicon (03:37)
04 Psaume IV (02:58)
05 Phalenes et pestilence (alternative version) (20:06)

Durée Total : 00:34:47

Droite extrême : Propagande, haine & meurtre - Le documentaire d'Arte qui va te faire trembler

Ulvhedin - Pagan Manifest (2004)


Groupe : Ulvhedin
Album :  Pagan Manifest
Genre : Black Metal / Folklorique
Année : 2004
Pays : Norvège
Poids : 58Mb

Titre
01-Element of Sorrow (04:59)
02-Maanelys (06:23)
03-One Eyed God (05:55)
04-Where the Spirits Gather (05:48)
05-The Ungodly Path (03:39)
06-Pagan Manifest (06:25)
07-Echo of the Goddesses Voices (07:16)
08-Gnipahellir (01:39)

Durée Total : 00:42:04

Armez-vous, Réarmez-vous !

Le désarmement du peuple au sens large, a toujours été et reste encore un des moyens ultime et des plus efficace de conquérir, d'appauvrir, de gouverner, de contrôler un peuple, de l'assouvir et de s'approprier ses biens.


Les exemples ne manquent pas…comme le désarmement du peuple Arménien par le comité Turc "Union et Progrès" qui découla sur le génocide de 1916. Notre histoire est pleine d'exemples démontrant l'intention infléchissante de certains de nous voir sans moyens de défenses…sans armes.

Les lois visant a la restriction et a la possession d'une arme, n'expriment rien d'autre que le désir de certains de se voir imposer leur vision du monde…écologiquement, économiquement, socialement, politiquement, philosophiquement, idéologiquement…

Ce désarmement, reflète aussi et surtout l'idée sournoise que la possession d'une arme a feu est un privilège.

ceux là vous avez le droit....accrochés au mur...
"Les premières mesures de restriction au port d’armes remontent au milieu du XIIIeme siècle.

Aujourd'hui, il est impossible d'acheter une arme sans appartenir à un club de tir depuis 6 mois ou sans être titulaire d'un permis de chasse. Le port d'arme de guerre ou de défense est strictement réservé aux militaires, policiers, douaniers, voire agents de surveillance. Très exceptionnellement, une personne menacée peut être autorisée par la préfecture à porter une arme de poing. L'achat, la détention, le transport et l'usage des armes, de leurs munitions et composants est soumis à une stricte réglementation en France où on distingue huit catégories :

• 1re catégorie : armes de poing semi-automatique dont le calibre est supérieur à 7,65 mm, tous les types de fusils semi-automatiques ou à répétition conçus pour un usage militaire. Les armes automatiques sont rangées dans cette catégorie mais elles ne sont pas disponibles à la vente pour les citoyens ordinaires

• 2e catégorie : chars de combat, avions et autres équipements militaires lourds

• 3e catégorie : équipement de protection contre les armes chimiques (dont les masques à gaz)

• 4e catégorie : les armes de poing qui ne sont pas déjà dans la 1re catégorie (certains revolvers et certains pistolets), toute une gamme d'armes longues en fonction de certains critères fixés par la loi (longueur, nombre de cartouches contenues, etc.), depuis le décret de 1998, les armes de poing à un coup en .22 Long Rifle sont incluses dans cette catégorie de même que les fusils à pompe à canon lisse et les carabines semi-automatiques en .22 Long Rifle

• 5e catégorie : armes longues qui ne relèvent pas de la quatrième catégorie, comme les fusils de chasse à canon lisse ou les fusils de chasse à canon rayé

• 6e catégorie : couteaux, gaz lacrymogène, matraques et autres armes blanches, ainsi qu'armes par destination

• 7e catégorie : armes à air comprimé dont la puissance est supérieure à 10 joules, toutes les armes à percussion annulaire (.22 LR) sauf celles qui figurent déjà dans la quatrième catégorie, armes d'alarme et de starter

• 8e catégorie : antiquités, armes neutralisées et répliques à poudre noire."


Pourquoi certains citoyens de pays comme la Suisse, la Finlande ou les Etats Unis, se voient avoir le droit de posséder des armes a feu…d'être traiter comme des adultes responsable, et que d'autres mettent en place des lois ayant pour finalité le désarmement du peuple ?

Une arme est aussi l'outil d'une certaine indépendance, et d'une responsabilisation face a notre propre vie, qui ne peux, si l'on est honnête, attendre et demander qu'un autre risque sa vie pour venir a notre secours. Une certaine indépendance donc, d'une entité qui se voudrait avoir la solution a nos problèmes…

L'argument qui tend a dépeindre l'arme comme étant l'outil de la violence et de la misère dans le monde, est bien souvent fondé sur l'idée que l'arme en elle même perpétue un état, un comportement, qu'il nous faut surmonter. En effet, il nous faut surmonter la violence, mais l'arme n'en est pas la cause, et donc elle ne peut être la cible d'un travail qui nous verraient tendre a une harmonie quelconque. Le travail, est au niveau de l'Homme. Blâmer l'arme est une projection qui n'aboutie qu'a plus de lois, plus de règles toutes plus ridicules et mal-adaptées l'une que l'autre.


La violence, c'est aussi notre système immunitaire, qui est une arme et qui affirme notre conscience par la destruction systématique d'organismes étrangés. C'est la rose qui conscientise l'épine. C'est une organisation, qui repose sur l'être qui mange un autre être.

Ceux la qui votent pour le désarmement de l'individu, votent pour la dépendance de cet individu…car sans armes, nous devenons dépendant de l'autre pour notre sécurité. Comment être contre la violence ou l'arme, et demander d'un autre de nous protéger en cas d'agression ?

Pendant la deuxième guerre mondiale, Hitler voulait envahir la Suisse. La réponse des Suisses fut simple et direct. Chaque citoyen aurait défendu le pays car chaque citoyen était armé. Hitler n'a jamais envahi la Suisse. Un général Japonais a dit d'une possible invasion des Etats Unis: "ce serait un suicide, car derrière chaque brin d'herbe se trouverait un citoyen armé."

Le désarmement du peuple Français depuis le XIIIeme siècle est une abomination qui nous aura vu devenir des victimes déresponsabilisées par une machine qui ne travail que pour notre dépendance. Nous n'aimons pas les flics, et pourtant nous dépendons d'eux pour notre sécurité.

Le désarmement du peuple est un calcul insidieux. (simple exemple le désarmement des harkis par la bande à de gaulle. Ils furent massacrés) Que nous le voulons ou non, l'arme existe…et sa forme n'est pas importante. La violence est, arme ou pas, et la folie de notre monde, de l'homme, n'est pas dépendante de l'arme pour exister.

Si certains aujourd'hui voient l'arme comme étant l'objet de notre violence et qu'ils s'en affranchissent, c'est qu'ils dépendent d'un système pour leurs survie. C'est qu'ils ne comprennent pas que c'est un autre qui utilise l'arme pour les nourrir…que c'est un autre qui les protèges.

Des tomates en hiver ? De l'eau potable qui coule du robinet ? Des services de santé, des flics, des pompiers, de l'électricité, des habits…? Notre dépendance actuelle et grandissante est le signe d'une déconnection telle, qu'elle va jusqu'à la rationalisation et la justification moraliste binaire de la condamnation d'un droit qui n'est pas de l'univers de l'Homme, mais bien de l'univers nature…de la vie même.

Quand un récidiviste viole une femme dans un terrain vague, je préfère personnellement que cette femme sorte un revolver de son sac et lui mette 5 balles dans la peau.


Armons nous, réarmons nous, Vite !!!

Source : Konigsberg